1:54
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
5

Pour le Québec cliquez ici

Mon cinéma
9
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteurs
1
Vidéos de films
1
Films classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membre
1
Vod et streamingConcours et jeux
Créer mon compte / Me connecter   
1:54

1:54

 

Réalisé par
en 2016

Donnez votre note
Film, images, jaquettes News Avis & critiques

  • <<
  • 1
  • >>

15/10/2016      tweet
Avis Cinéma
xilefz

[GuruCiné]

Suivi par 431 membres
65 amis 2045 avis 

      


a vu le film au cinéma le 14/10/2016 Avis :

Un bon film québécois abordant de façon flagrante un thème peu abordé au cinéma un histoire poignante qui laissera personne indifférant et dont plusieurs se reconnaitront dans les personnages autant victime qu'agresseur. Il faut agir face à ce fléau et ne pas avoir peur d'en parler. Pour faire du pouce sur le même sujet: Le mur de l humiliation (2011)

vu au Cineplex Ste-Foy
 
15/03/2017      tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 136 membres
15 amis 1713 avis 



a vu le film au cinéma le 15/03/2017 Avis :

Le film a été présenté au festival du film francophone d’Angoulême 2016 et il a même obtenu le prix Valois Magelis pour le réalisateur québécois. C’est le premier long métrage de Yan England et l’acteur principal n’est d’autre que Antoine-Olivier Pilon qui a joué dans « Mommy » film de l’excellent Xavier Dolan.
Tim a 16 ans, c’est un jeune homme brillant, un peu timide et très sportif, il a été champion d’athlétisme étant poussin et il avait sa mère pour coach, mais celle ci est décédée et il a abandonné la compétition, il a un ami inséparable et tout les deux sont passionnés de physique-chimie et ils préparent des expériences en général amusantes et spectaculaires sous la surveillance de leur professeur, les deux amis se rejoignent souvent le soir dans un parc et il paraît évident auprès d’un groupe de leurs camarades assez idiots mené par un leader Jeff, que tous les deux sont homosexuels, ils sont même victimes d’intimidation et de harcèlement. Un jour alors que son ami subit les quolibets des abrutis qui n’ont aucune inhibition, ce dernier avoue son homosexualité, mais Tim n’est pas près et nie ne l’avoir jamais su et lâche son ami. Celui ci après subi ces harcèlements et insultes, ne supporte pas que son ami feint de l’ignorer et finit par ce suicider à l’endroit même de leur rendez vous. Tim s’en veut de cette volte face et décide de se venger sur tapis vert, Jeff est en effet sur les rangs pour être sélectionné pour la course nationale du 800 m, il va lui aussi s’inscrire pour l’entraînement dans le but de souffler la place où il n’y a qu’un seul qualifié ...
C’est un film canadien, québécois pour être précis et il est sous-titré pour passer outre un accent et des expressions locales. Le film va parler d’homosexualité, en fait il s’agit de jeunes hommes qui se découvrent car ils sont très jeunes, 16 ans à peine et ils sont au lycée en seconde, ils sont pointés du doigt parce qu’ils sont inséparables et tout deux passionnés par la physique-chimie amusantes et ils essaient de préparer des expériences pour amuser leur camarades. Ils sont certainement pas près à faire leur coming-out étant trop jeune et en plus ils sont entourés de camarades très intolérants sur le sujet et en plus internet ne viens pas faciliter les choses en dévoilant tout et n’importe quoi au risque de rendre la vie impossible à ceux qui sont harcelés. Bien sûr il y a l’omerta et les adultes qui devraient être là pour réguler la situation ne se doutent en vérité de rien. On peut être sûr que cette évolution exponentielle des réseaux sociaux fait que l’adulte est vite dépassé par les évènements. Pour essayer de contrecarrer ces attaques Tim veut se qualifier pour les nationaux 800, le titre du film 1 :54 est le temps qu’il faut pour se qualifier pour le 800 m, enlever ce titre au principal instigateur des harcèlements serait une bonne vengeance. Tout cela peut-il se passer sans bavure ? Un des rares films à traverser l’Atlantique, à voir assurément et il ne laisse pas indifférent.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
19/03/2017      tweet

carre 63

[AmateurDeCiné]

Suivi par 31 membres
62 avis 

 


a vu le film au cinéma le 19/03/2017 Avis :

Avec cette première réalisation, Yan England s'attaque à un sujet épineux, les dégâts que peuvent provoquer les réseaux sociaux lorsqu'un des élèves est harcelé par certains de ses camarades.
Si le film s'égare parfois, il faut reconnaître qu'il réussit à atteindre son but, avec la confirmation d'un jeune talent : Antoine-Olivier Pilon (révélation de Mommy"). Entre fragilité et force de caractère, sa prestation est une nouvelle fois impressionnante. L'intensité va crescendo, jusqu'à une fin aussi imprévisible que violente. Un premier film qui mérite de s'y attarder.
 
03/04/2017      tweet

sabgaga

[Cinéfan]

Suivi par 62 membres
96 avis 



a vu le film au cinéma le 01/04/2017 Avis :

Film passé complètement inaperçu et cela est bien dommage car le sujet est extrêmement important et ce film très utile.
C'est une chute brutale et violente dans une société où les stigmatisations sont encore bien trop présentes et où le harcèlement scolaire cause de plus en plus de problèmes et de drames.
En plus du harcèlement scolaire, sont également pointés, les réseaux sociaux et leur vices, où comment ils peuvent devenir de véritables armes mortelles.
"1:54" est un vrai film que la société et les jeunes doivent voir sur ce sujet sérieux et sensible. Ce n'est pas un documentaire mais il devrait être diffusé dans les écoles !
On y retrouve Antoine Olivier Pilion, 3 ans après avoir été la révélation dans Mommy, qui confirme son talent. Ici on vit son calvaire, son désarroi jusqu'au bout avec lui.
La BO nous emporte à la fois dans la joie, l'angoisse et la peur de cet ado...
La dernière scène où un des jeunes, qui est à l’origine de tout, dit : "C’était juste une blague", donne tout son sens et toute son ampleur à ce film d’utilité publique. A montrer à vos enfants !!!
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2017 Liens cinéma   Google+