3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
1

Donnez votre TOP 2017

Mon cinéma
10
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteurs
1
Vidéos de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membre
1
Vod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   
3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance

3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance

 

Réalisé par
en 2017

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Récompenses (71) Avis & critiques tweet

  • <<
  • 1
  • >>

18/01/2018      tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 144 membres
15 amis 1916 avis 



a vu le film au cinéma le 18/01/2018 Avis :

Le film a été présenté aux Golden Globes 2018 et il a obtenu le prix du meilleur film dramatique et le prix du meilleur scénario, Frances McDormand a été récompensé comme meilleure actrice dans un drame et Sam Rockwell celui de meilleur acteur dans un second rôle. Le film a aussi été récompensé du prix du public au festival international de la Roche-sur-Yon et il a aussi obtenu Osella du meilleur scénario à la Mostra de Venise 2017. C’est un film tourné et représentant l’Amérique profonde.
Nous sommes dans une petite localité du Missouri, Ebbing et Mildred Hayes circule avec sa voiture sur une route secondaire, son attention se porte sur trois panneaux publicitaires qui n’ont pas servi depuis longtemps et qui sont dans un état lamentable. Elle va se rendre chez le publiciste qui gère les panneaux et qui se trouve juste en face des locaux de la police et elle en demande la location pour un an, ces panneaux ne sont plus utilisés depuis les années 80, en fait depuis que l’autoroute qui contourne la commune à été construite et sans le passage régulier des voitures, ils sont tombés dans l’oubli, par contre cela ne rebute pas Mildred qui donne au publiciste, Red Welby les 5000 $ de location pour un mois et un papier avec les instructions pour les messages à inscrire sur les panneaux. On va bien entendu apprendre que la fille de Mildred a été sauvagement violé et tué, son corps a même été brûlé et ce drame s’est passé il y a quelques mois et la police n’a rien trouvé. Alors les panneaux vont indiquer sur fond rouge orangé cette carence de la police et accuse même directement le chef de la police Bill Willoughby de ne pas avoir poussé très loin ses investigations. Les phrases en question ne sont ni vulgaires, ni diffamatoires, elles vont cependant créer un certain remous ...
C’est un thriller et on pêche un peu dans les drames des frères Coen, on sait d’ailleurs que l’actrice principale Frances McDormand est l’épouse de Joël Coen, l’un des deux frères. Alors on est loin et même très loin des quelques phrases très réductrices du synopsis, la seule réaction des héros, si on peut en trouver dans ce film et de savoir à un moment donné jeter l’éponge et cesser de devenir un imbécile heureux. Il y a beaucoup de violence dans ce film et trop de passion, la première est certainement ce crime odieux qui date de quelques mois avant le début du film et qui provoque ce maelstrom dans cette petite commune, il y a aussi des situations plus complexes qu’on ne le pense, nous sommes dans le Missouri, état resté longtemps ségrégationniste et on se demande s’il ne l’est pas encore et dans la police on cherche encore à chasser le black plutôt que résoudre des enquêtes pour meurtres. Le chef de la police qui est un homme respecté, l’est plus encore depuis que tous savent qu’il est rongé par un cancer du pancréas et que ses jours sont comptés, on va ajouter un policier affublé d’une mère castratrice qui n’en finit pas de perdre les pédales. Bref s’il fallait établir un classement du plus méchant au plus bon, on serait bien en peine de le faire. Bref ce film ne laisse personne indifférent et il mérite très largement les récompenses obtenues. On peut certainement en dire plus, mais le mieux est d’aller très vite dans une salle obscure pour aller le voir, il vaut très largement le déplacement.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
24/01/2018      tweet

carre 63

[Cinévore]

Suivi par 244 membres
185 avis 

 


a vu le film au cinéma le 24/01/2018 Avis :

3 Billboards c'est l'histoire d'une femme entière, qui n'a qu'une idée en tête retrouver le ou les salopards qui ont violé puis assassiné sa fille. Mécontente du manque de résultat de la police, elle décide de faire bouger les choses. Porté par la magnifique Frances McDORMAND, le film est passionnant de bout en bout, surprenant constamment le spectateur, son scénario bigrement malin nous interroge sur des thèmes difficiles, il ne choisit jamais le confort, se promène bien loin des chemins trop bien lissés du cinéma hollywoodien. Un film choc, ou Woody HARRELSON et Sam ROCKWELL contribue aussi à la réussite de ce formidable film. Le premier de 2018.
 
30/01/2018      tweet

laszlo

[Spectateur]

Suivi par 44 membres
2 avis 



a vu le film au cinéma le 30/01/2018 Avis :

Vu ce soir le film de Martin McDonagh "3 Bilboards" , un petit chef d'œuvre percutant qui mixe furieusement des ingrédients de film noir avec ceux d'une tragédie shakespearienne mise en images par un émule (irlandais) des frères Coen... Porté par des comédiens impeccables (Frances McDormand bien sur, mais aussi Woody Harrelson et Sam Rockwell) ce récit du combat mené par une mère contre l'impuissance policière à retrouver l'assassin de sa fille dans un bled perdu du Missouri, devient un pandémonium de rage et de violence, parsemé d'éclats d' humour noir, où finalement, aucun des personnages ne se révèlera être ce qu'il donne à voir de lui...Comme le résumait son réalisateur : "la comédie et la tragédie s'enrichissent mutuellement. Je ne me sens pas capable d'imaginer une histoire qui serait purement joyeuse ou purement triste. Je recherche naturellement l'équilibre entre la lumière et la noirceur"
Pari totalement réussi !
 
05/02/2018      tweet
Avis Cinéma
drugspider

[Cinévore]

Suivi par 123 membres
402 avis 

 


a vu le DVD le 03/02/2018 Avis :

Ce film est bien parti pour recevoir une pluie de récompenses aux Oscars. Pourtant je ne peux pas dire que c’est un film inoubliable ou un chef-d’œuvre, mais il a néanmoins deux atouts indéniables dans sa manche.

D’abord son casting impeccable où chaque acteur donne ici le meilleur de lui-même dans des rôles pas forcément faciles de prime abord mais qu’on dirait écrits pour eux. A ce jeu, Sam Rockwell campe un bouseux raciste et limité de haute volée sans jamais rentrer dans la caricature. Il est aussi drôle et pathétique qu’inquiétant par sa bêtise. Mais celle qui vampirise l’écran dans ce qui sera certainement le second rôle d’une vie et d’une carrière, avec celui de "Fargo", c’est l’immense Frances McDormand. Jamais dans l’excès, elle trouve toujours la note juste entre émotion et humour grinçant quand elle débite des répliques qu’on n’imagine pas déclamées par quelqu’un d’autre qu’elle.

Ensuite, ce qui est parfaitement retranscrit dès lors que l’on gratte un petit peu, c’est la vraie nature de ce qui se cache derrière le vernis apparent d’un drame policier mâtiné de comédie. En l’occurrence on est clairement face à une chronique de l’Amérique profonde en proie à de vieux démons (racisme, violences policière, alcoolisme, défaut de culture, …) et à une peinture au vitriol d’américains plus ou moins rétrogrades. Une tranche de vie d’une certaine Amérique en quelque sorte. Grâce à ces différents niveaux de lecture, Martin McDonough rend donc son troisième film bien plus profond que les amusants mais moins marquants et définitifs polars teintés d’humour noir qu’étaient "Bons baisers de Bruges" et "7 psychopathes".

Pourtant, même si l’on ressent la critique acerbe dans son film, il ne juge jamais ses personnages et évite tout manichéisme facile et finalement réducteur. Par ailleurs, son intrigue se suit avec plaisir et j'ai apprécier son côté caustique et surtout le fait qu’on ne sait jamais vraiment où elle va nous emmener. Un délice d’écriture qui atteint tout de suite sa vitesse de croisière pour ne jamais le perdre jusqu’à la fin. Une fin que l’on pourra d’ailleurs trouver discutable, voire dispensable. Et si sa mise en scène ne brille par son originalité ou un esthétisme raffiné, elle est soignée comme il faut.

S’il y avait un plus gros reproche à faire à l'oeuvre, il serait plus au niveau de l’humour à froid et, ou noir parsemé dans le long-métrage. Pour faire simple, il ne fonctionne que très rarement, tout juste esquisse-t-on un ou deux sourires de par la bêtise du personnage de Rockwell ou grâce à l’entrain de McDormand et quelques dialogues qui claquent, mais ce sont des passages tous vus dans la bande-annonce. Mais il faut que j'avoue que la tonalité du film penche davantage vers le drame que vers l’humour. Et que, parfois, ces tentatives d’humour qu’on aime à assimiler aux frères Coen (qui ont redéfini un sous-genre de cinéma à eux seuls comme a pu le faire Tarantino par exemple) n’ont pas le même impact et parasitent peut-être un peu l’émotion véhiculée par le sujet grave du film. Si ce n’est donc ces problèmes de ruptures de ton qui coincent, on a devant nous une œuvre quelque peu impertinente et toujours perspicace. Une oeuvre travaillée dont la précision d’écriture et les péripéties vous enchantent durant deux heures. Pas le chef-d’œuvre attendu non plus mais un beau morceau de cinéma intelligent et la BO y est excellente ;-)
 
08/02/2018      tweet

sabgaga

[Cinévore]

Suivi par 73 membres
139 avis 



a vu le film au cinéma le 01/02/2018 Avis :

Je ne voudrais pas abuser des adjectifs dithyrambiques mais, vraiment, "Three Billboards Outside Ebbing, Missouri" est une petite merveille, une pépite comme on en voit rarement et surtout une vraie surprise et un vrai coup de cœur !
Ce film est à la fois drôle, violent, touchant et d'une grande intelligence. Le thème est plus que d’actualité et dépeint les travers d’une Amérique profonde et raciste.
Casting 5 étoiles, où l'on retrouve Frances McDormand formidable, l’exceptionnel Sam Rockwell et un Woody Harrelson touchant mais aussi Peter Dinklage...
La photographie est aussi très belle et certains plans sont sublimes.
Je n'en reviens toujours pas que l'on ai traité de sujets aussi importants (meurtre, viol, racisme...) avec autant d'humour (noir bien sur) et de piquant. Je comprends mieux les critiques et les prix reçus. Bref, si vous avez l'occasion, n’hésitez pas une seule seconde, vous ne le regretterez pas !
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+