Films Cinéma et TV sur notreCinema
Suivez nous sur facebook et twitter !

Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursFestivals de cinémaFilms classiquesBio et Filmo des starsHomecinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux

Discutez de ces news dans les forums


Dossiers

Les sujets les plus controversés au cinéma
Les sujets les plus controversés au cinéma

Les enfants prodiges
Les enfants prodiges

Entretien avec Lucky McKee, réalisateur de THE WOMAN
Entretien avec Lucky McKee, réalisateur de THE WOMAN

3. Tarzan - du noir et blanc à la couleur
3. Tarzan - du noir et blanc à la couleur

2. Tarzan - Johnny Weissmuller
2. Tarzan - Johnny Weissmuller

1. Tarzan - du muet au parlant
1. Tarzan - du muet au parlant

Lexique du cinéma
Lexique du cinéma

Les métiers du cinéma
Les métiers du cinéma

Le Système des studios
Le Système des studios


news Fil twitter RSS 

L'Été de Giacomo: sortie en salles le 4 juillet


Présenté en séance spéciale ACID CANNES 2012
Grand Prix du Festival de Belfort 2011 - Léopard d'Or catégorie "cinéastes du présent" au 64ème festival de Locarno - Grand Prix du festival international de Jeonju (Corée du Sud) 2012

Rendez-vous en salles !

La présentation du film, les images qualité HD, la bande-annonce, la critique


L'Été de Giacomo: sortie en salles le 4 juillet
 Lu 15599 fois - Date 07/07/2012  - Plus d'info sur le film L'Été de Giacomo
News de : Bernardg       

Fiches de films mises à jour

news RSS
Décès de l'actrice Marie Dubois
Le 15 octobre 2014, Marie DUBOIS est décédée dans une maison de retraite de Lescar, près de Pau, à 77 ans, après avoir longtemps souffert d'une sclérose en plaques, tôt déclarée, qui explique a posteriori le progressif effacement de l'actrice dès la fin des années 1970.

Dans un entretien datant du 25 février 2003, elle déclara : "J'avais 23 ans lorsque la maladie s'est déclarée. C'était après le tournage du film de François Truffaut Tirez sur le pianiste. Heureusement, cette première alerte n'a pas été trop sévère et je me suis empressée de l'oublier ; mais la maladie, elle, ne m'a pas oubliée Elle m'a rattrapée après le tournage de La menace, avec Alain Corneau, quelques vingt ans plus tard. Ces années de répit m'ont permis de mener à bien ma carrière sans que la maladie ne soit omniprésente".

Elle fut l'une des actrices emblématiques du cinéma français des années 1960, alternant films d'auteurs et films populaires.

Née Claudine Lucie Pauline Huzé, le 12 janvier 1937, à Paris, elle suit les cours d'art dramatique de la Rue Blanche de la capitale, y apprenant la comédie moderne et les œuvres classiques. Quand elle en sort, elle joue dans plusieurs pièces de théâtre de divers registres. Elle se fait remarquer à la télévision dans La caméra explore le temps et Les Cinq Dernières Minutes. Le cinéaste François Truffaut l'y repère et l'engage pour le film Tirez sur le pianiste (1960). Il lui trouve alors le pseudonyme Marie Dubois (en hommage à une héroïne d'un roman de l'écrivain et poète Jacques Audiberti, publié en 1952). Mais sa première et brève apparition cinématographique date de 1959 dans Le Signe du Lion (1959) d'Eric Rohmer. On la retrouve chez Jean-Luc Godard au côté d'Anna Karina dans Une femme est une femme (1960). Son adoubement cinématographique a donc lieu avec la Nouvelle vague.

Même si elle ne trouvera que rarement l'occasion de mettre son talent au premier plan, son jeu sera marqué par sa douceur, sa gentillesse, sa discrétion, sa propension au registre dramatique de la souffrance, faisant de sa blondeur éclatante un signe non pas de starlette éphémère, mais de mélancolie douce et touchante, rendant en quelques secondes ses personnages attachants.

Ainsi Hélène dans Week-end à Zuydcoote (1964), Thérèse dans Jules et Jim (1962), Marie dans L Âge ingrat (1964), Jackie dans Les Grandes gueules (1965), Juliette dans La Grande vadrouille (1966) dont le succès lui apportera popularité et reconnaissance, Geneviève dans Le Voleur (1966), Pascale dans Gonflés à bloc (1969), etc... sont autant d'apparitions que beaucoup n'oublieront pas.

En 1972, elle obtient le prix d'interprétation de l'Académie nationale du cinéma pour son rôle d'Alice dans Les Arpenteurs (1974). Puis en 1977 elle obtient le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans La Menace (1978) d'Alain Corneau, où elle incarne une femme jalouse. La comédienne avait aussi reçu des mains de la ministre Aurélie Filippetti la Légion d'honneur en janvier 2013.

Une grande et belle actrice s'en est allée, rattrapée trop tôt par une maladie qui lui a interdit une carrière que son talent lui promettait.


 Lu 3972 fois - Date 18/10/2014
News de : pak      

La prochaine bond girl est une française,Cocoricoooooooooo!
Depuis peu de temps des rumeurs courraient pour savoir qui sera la prochaine bond girl.

La première en liste fut Penelope Cruze,mais la belle espagnole nia cette rumeur infondée,d'autres fut des mannequins,des actrices anglaises , suédoises et la chanteuse Rihanna.

Vers la dernière semaine de ce mois ci,le journal sérieux britannique,le Daily Mail très proche des producteurs de la saga Bond,Barbara Brocoli et Michael Wilson ,le grand journal britannique à sortie un nom qu'il n'était pas encore officialisé.

Cette fois-ci,la société Sony Pictures France en partenariat avec la MGM/EON/Columbia vient de le confirmer,la nouvelle Bond girl de la prochaine aventure du 24 ème du nom est une française:Lea Seydoux,la petite fille du PDG Jérome Seydoux des Majors distributions nationales et internationales :Pathé Marconi/ Gaumont dont son oncle Nicolas Seydoux est le nouveau gérant .

Le Tournage commencera le 6/12/2014.

Il sera réalisé pour la deuxième fois par le talentueux,Sam Mendes le seul cinéaste de la saga non reconnu comme un exécutant.

Mendes à choisi de réalisé son film en Italie à Rome,au Maroc et dans les Alpes Autrichiennes(Confirmation en attente,mais probablement sure)

La sortie du prochain James Bond est prévue le 23 octobre 2015 en France et en novembre au states.

Lea Seydoux sera la huitième bondgirl française de la saga après ,Claudine Auger,Denise Perrier,Corinne Clery,Carole Bouquet,Sophie Marceau,Eva Green(franco-suédoise),Olga Kurylenko(franco-ukrainienne),et Bérénice Marlohe(franco-chinoise).

Des six interprètes de James Bond,c'est Daniel Craig qui tourna le plus avec des actrices françaises,c'est un bel hommage que nos actrices sont très bien perçue à l'étranger.

Il ne faut pas également oublier indirectement Blanche Ravalec,la huitième actrice française de la saga qui jouait la petite amie de Requin interprété par le regretté Richard Kiel dans Moonraker.

Je confirmerais très prochainement d'autres informations sur ce nouvel opus?

Claudine AUGER(Sean Connery)
Denise PERRIER(Sean Connery)


Corinne CLERY(Roger Moore)
Carole BOUQUET(Roger Moore)

Sophie MARCEAU(Pierce Brosnan)



Eva GREEN(Daniel Craig)
Olga KURYLENKO(Daniel Craig)
Bérénice MARLOHE(Daniel Craig)
Léa SEYDOUX(Daniel Craig)

Blanche RAVALEC(petite amie de Requin/Richard Kiel)


 Lu 7381 fois - Date 12/10/2014
News de : jamesbond      

Il y a 30 ans, François TRUFFAUT disparaissait : exposition hommage à la Cinémathèque Française du 8 octobre 2014 au 25 janvier 2015
"François Truffaut est mort le 21 octobre 1984 à l'âge de 52 ans. À l'occasion du trentième anniversaire de sa disparition, la Cinémathèque française consacre à l'auteur des Quatre cents coups et de Jules et Jim une grande exposition. Conçue à partir des archives de François Truffaut déposées à la Cinémathèque par sa famille, elle retrace le parcours du cinéaste et dessine en pointillés son univers romanesque.

Jalonnée de nombreux extraits de films et d'interviews, l'exposition présentera des dessins, photographies, objets, livres et revues, scénarios annotés, documents originaux, costumes, un ensemble provenant des collections de La Cinémathèque française. Le fonds d'archives déposé par la famille du cinéaste est d'une incroyable richesse et témoigne de la véritable obsession qu'avait Truffaut de tout garder. Des documents inédits, redécouverts récemment grâce aux proches et aux collaborateurs du cinéaste, seront présentés pour la première fois dans l'exposition. Entre autres, des essais d'acteurs, des maquettes de costumes du Dernier métro, des photographies de tournage et des accessoires. Correspondances, notes manuscrites, carnets, dessineront en pointillés l'univers romanesque de François Truffaut, mais aussi son goût pour la littérature dont il adapte certains romans – notamment Jules et Jim et Les Deux Anglaises et le continent d'Henri-Pierre Roché, Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, sans compter les cinq films tirés de la « Série noire ».

L'exposition retracera la trajectoire de François Truffaut, de son plus jeune âge à l'héritage de son œuvre dans le cinéma contemporain. L'enfance, dont il s'inspire pour écrire Les Quatre Cents Coups (l'école buissonnière, les ciné-clubs, le quartier de Pigalle) revient souvent dans ses films à travers le thème de l'éducation. À l'âge de 21 ans, François Truffaut est un critique autodidacte prolifique et franc-tireur. Au sein des Cahiers du cinéma, dont la salle de rédaction sera reconstituée dans l'exposition, et dans l'hebdomadaire Arts, il écrit plusieurs centaines d'articles entre 1953 et 1958, en renouvelant en profondeur l'approche critique. Son livre d'entretiens avec Alfred Hitchcock, réalisé avec son amie américaine Helen Scott, publié en 1966, a profondément marqué l'édition mondiale du livre de cinéma.

Après la mythique période de la Nouvelle Vague, le parcours de l'exposition mettra à jour les grands thèmes de l'œuvre de Truffaut, sa méthode de travail et son rayonnement à travers le monde. L'éducation sentimentale est au cœur de la série des films Doinel : une série unique au monde de cinq films où un cinéaste fait grandir, en même temps que son acteur fétiche Jean-Pierre Léaud, un personnage sur une période de vingt ans. Le thème de la passion amoureuse (que résume bien ces mots de La Femme d'à côté : « Ni avec toi ni sans toi ») a permis à François Truffaut de diriger de grandes actrices : Jeanne Moreau, Marie Dubois, Françoise Dorléac, Claude Jade, Catherine Deneuve, Bernadette Lafont, Isabelle Adjani, Marie-France Pisier, Nathalie Baye, Fanny Ardant, donnant la réplique à Charles Aznavour, Jean Desailly, Oskar Werner, Charles Denner, Jean-Louis Trintignant et Gérard Depardieu. L'exposition présentera trois courts-métrages inédits d'Axelle Ropert, l'œuvre de photographes éminents (Richard Avedon, Raymond Cauchetier, Raymond Depardon, Robert Doisneau, Philippe Halsman, Jacques-Henri Lartigue ou encore Pierre Zucca), qui les ont immortalisés aux côtés du réalisateur."

Serge TOUBIANA, Commissaire de l'exposition



En annexe à l'exposition, diverses manifestations sont prévues :

L'intégrale des films en DVD (TF1 Vidéo / Mk2)
Tout le cinéma de Truffaut en 21 DVD accompagnés de nombreux compléments.

"Le dernier métro" en version restaurée
Version inédite en numérique en ultra haute définition, restaurée par MK2 et La Cinémathèque française. Le 15 octobre au cinéma.

Rétrospective
Reprise en salles de la rétrospective, suite à sa diffusion à la Cinémathèque (distribution Diaphana pour MK2).

Le monde musical de François Truffaut
Coffret 6 CD dans la collection "Ecoutez le cinéma !" conçue par Stéphane Lerouge. 7h de musique, classiques, raretés et relectures.

Ciné Balade
Le Paris de François Truffaut
Pour découvrir, au cours d’une promenade guidée, les lieux chers au coeur du réalisateur des Quatre cents coups.
Tous les samedis à 14h30 pendant la durée de l’exposition

Soirées TV sur Arte
• La Peau douce (lun 27 oct à 20.45)
• Le Dernier Métro (dim 2 nov à 20.45)
• François Truffaut, l’insoumis de Alexandre Moix (dim 2 nov à 22.55) Ce documentaire inédit dresse le portrait d’un François Truffaut méconnu, intime et secret, farouchement engagé dans les combats de l’époque : l’enfance malheureuse, la censure, la liberté de la presse ou la cause des femmes.
• Les Quatre Cents Coups (lun 3 nov à 20.45)
• Court-circuit (ven 7 nov autour de minuit), avec notamment un des courts métrages d’Axelle Ropert Truffaut au présent / les acteurs suivi du moyen métrage de François Truffaut « L’amour à 20 ans : Antoine et Colette »
De nombreux modules vidéo exclusifs et des articles accompagnent ce cycle sur cinema.arte.tv




 Lu 11942 fois - Lien Il y a 30 ans, François TRUFFAUT disparaissait : exposition hommage à la Cinémathèque Française du 8 octobre 2014 au 25 janvier 2015
- Date 03/10/2014
News de : byrd2      

Décès du compositeur Antoine DUHAMEL
Le compositeur Antoine DUHAMEL est décédé le 11 septembre 2014 à l'âge de 89 ans.

Né en 1925 à Valmondois (Val-d'Oise), Antoine Duhamel est le fils de l'écrivain Georges Duhamel et de l'actrice de théâtre Blanche Albane.

Il débute la musique très jeune, son père étant musicien amateur.

De 1944 à 1945, il fait ses études musicales au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, notamment auprès d'Olivier Messiaen et deRené Leibowitz, tout en suivant des cours de psychologie et musicologie à La Sorbonne.

Après avoir composé nombres d’œuvres de musique contemporaine, il se tourne vers le cinéma, tout d’abord pour mettre en musique des courts-métrages.

Au début des années ’60, c’est la télévision, qui n’hésite alors pas à se tourner vers les créateurs expérimentaux, qui va lancer sa carrière : la musique d’Antoine Duhamel va pénétrer dans les foyers français à travers la petite lucarne grâce aux bandes originales de Le Chevalier de Maison Rouge (1963) et surtout de Belphégor ou le Fantôme du Louvre (1965), succès télévisuel sans précédent, dont le thème est demeuré gravé dans l’esprit des téléspectateurs de l’époque.

Duhamel ne rencontrera plus jamais un tel succès populaire, ses compositions exigeantes n’étant pas susceptibles de se prêter à des ritournelles populaires et ses collaborations s’étant, à de rares exceptions, limitées à des films d’auteur n’ayant pas toujours rencontré leur public.

Les cinéastes de la nouvelle vague vont faire appel à lui.

Il signe ainsi pour Jean-Luc GODARD les partitions de Pierrot le fou (1965) puis Made in USA (1966) et Week-end (1967).

En pause dans sa collaboration avec Georges DELERUE,François TRUFFAUT lui confiera la musique de plusieurs de ses films à la fin des années '60 : Baisers volés (1968), La Sirène du Mississipi (1969), Domicile conjugal (1970) et L Enfant sauvage (1969) où il adapte Antonio VIVALDI.

Les années '70 sont marquées par sa rencontre avec Bertrand TAVERNIER qui, entre deux collaborations avec Philippe SARDE, va lui confier les partitions de Que la fête commence (1975), où il adapte des pièces de musique composées par Philippe d’Orléans, La Mort en direct (1979), Daddy nostalgie (1990) et Laissez-passer (2001).

Il doit son dernier succès commercial à Patrice LECONTE pour lequel il signe la belle partition de Ridicule (1996).

En dehors du cinéma, il laisse une énorme production d’œuvres concertantes pour violon, piano, trompette, flûte, clarinette, de même que symphonique et opératique.

En 1980, il fonde l'École nationale de musique de Villeurbanne, à côté de Lyon, aujourd'hui très réputée.


 Lu 11958 fois - Date 03/10/2014
- Plus d'info sur le festival
News de : byrd2      

32ème Festival du Cinéma Italien d'Annecy
Du 8 au 14 octobre 2014, Annecy vibrera à nouveau à l'heure du cinéma italien, avec :

- deux compétitions : une sélection de huit longs métrages de fiction (premier ou second films) et une sélection de huit documentaires,

- un hommage à la Sardaigne, avec des films tournés dans la région,

- un focus sur la carrière de Valeria GOLINO,

- une leçon de cinéma par le directeur de la photo Luciano TOVOLI,

- des rencontres avec les équipes des longs métrages en compétition et avec les cinéastes des films présentés dans les diverses sections,

- la remise du Prix Sergio Leone 2014 à Ivano De MATTEO le vendredi 10 octobre, suivi de la projection de son nouveau film, "I nostri ragazzi", en sa présence.


SELECTION LONGS-METRAGES :

Noi siamo francesco de Guendalina ZAMPAGNI
Bolgia totale de Matteo SCIFONI
Perfidia de Bonifacio ANGIUS
Più buio di mezzonotte de Sebastiano RISO
Il venditore di medicine d'Antonio MORABITO
Il Sud è niente de Fabio MOLLO
La mafia uccide solo d'estate de Pierfrancesco DILIBERTO
Noi 4 de Francesco BRUNI


L'affiche est toujours signée par Lorenzo MATTOTI




 Lu 11907 fois - Lien 32ème Festival du Cinéma Italien d'Annecy
- Date 03/10/2014
- Plus d'info sur le festival
News de : byrd2      

Episode spécial de Star Wars Rebels

Le 3 octobre à 17h50, l’épisode spécial de Star Wars Rebels sera disponible en exclusivité, pour tous, en simultané sur DisneyXD.Fr, Canalsat.FR et leurs chaînes Youtube.

Suivez la retransmission également sur notreCinema.com :



 Lu 14902 fois - Date 03/10/2014
News de : rhapsody      

Steven SPIELBERG en tournage avec Tom HANKS
Steven SPIELBERG a commencé le tournage de son nouveau film à New-York, avec Tom HANKS en vedette.

St. James Place (en tournage) (2014) raconte l'histoire d'un avocat enrôlé par la CIA pendant la guerre froide pour délivrer un pilote détenu en Union Soviétique.

Nouvelle étonnante, le film est co-écrit par Ethan COEN et Joel COEN !


Le film sortira le 4 novembre 2015 en France.


 Lu 16261 fois - Date 24/09/2014
News de : byrd2      

Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel 2014 : le palmarès
La 14ème édition du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (Suisse) s'est déroulée du 4 au 12 juillet 2014.

Prix H.R. Giger «Narcisse» du meilleur film : Housebound (2014) de Gerard JOHNSTONE (Nouvelle-Zélande)

Méliès d'argent du meilleur long métrage fantastique européen : Blind (2014) de Eskil VOGT (Norvège)

Prix de la Jeunesse Denis-de-Rougemont et Prix du jury de la critique internationale : It Follows (2014) de David Robert MITCHELL (USA)

Prix du meilleur film asiatique : Yasmine (2014) de Siti KAMALUDDIN, Chan Man CHING (Bruneï - Malaisie)

Prix Imaging The Future meilleur production design : The Mole Song: Undercover Agent Reiji (2013) de Takashi MIIKE (Japon)

Prix RTS du Public : What We Do in the Shadows (2014) de Taika WAITITI et Jemaine CLEMENT (Nouvelle-Zélande)




 Lu 17030 fois - Lien Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel 2014 : le palmarès
- Date 22/09/2014
- Plus d'info sur le festival
News de : byrd2      

L'Etrange Festival : le palmarès consacre Marjane SATRAPI
"Voici le palmarès de la vingtième édition de L'ÉTRANGE FESTIVAL (qui s’est tenue du 4 au 14 septembre au Forum des Images à Paris) :

- PRIX NOUVEAU GENRE et PRIX DU PUBLIC (compétition long métrage en partenariat avec Canal+Cinéma) : The Voices (2013) de Marjane SATRAPI.

Essai transformé, pour sa troisième occurence, saluant l’entrée et l’immédiate reconnaissance d’une artiste majeure dans la famille du cinéma de genre. Les deux compétitions se révélant être en totale adéquation et en totale cohérence !!!

Via Skype(©), MARJANE SATRAPI a reçu cette double consécration sous les applaudissements du public de L’Etrange Festival dans la salle 500 du Forum des Images de Paris, remplie à craquer.

- GRAND PRIX CANAL+ (compétition court métrage) : "PONY PLACE" de JOOST REIJMERS – Pays-Bas – 2014 – 9’50 – Fiction

- PRIX DU PUBLIC (compétition court métrage) : "SEQUENCE" de CARLES TORRENS – Etats-Unis – 20’ – Fiction

La cérémonie de clôture a ensuite révélé la Première Européenne de “THE WORLD OF KANAKO” by TETSUYA NAKASHIMA."


Le film de Marjane SATRAPI sortira le 11 mars 2015 en France




 Lu 17448 fois - Lien L'Etrange Festival : le palmarès consacre Marjane SATRAPI
- Date 22/09/2014
- Plus d'info sur le festival
News de : byrd2      

Décès de Richard KIEL
L'inoubliable interprète du personnage de "Requin" ("Jaws" en vo) dans L Espion qui m aimait (1976) et Moonraker (1979), Richard KIEL, est décédé le 10 septembre 2014 à Fresno (Californie-USA) à l'âge de 74 ans.

Après avoir été vendeur de concessions funéraires, enseignant en mathématiques et videur dans une boîte de nuit, son physique particulier (2m18), dû à une maladie (l'acromégalie, un trouble hormonal qui provoque une augmentation anormale de la taille des pieds et des mains et une déformation du visage au fil des années), lui ouvrit la voie d'une carrière cinématographique.

Après avoir notamment été "Voltaire", le comparse du Dr Miguelito Loveless, dans la première saison des Les Mystères de l ouest (1965), il acquit une célébrité internationale avec le personnage de "Requin", le tueur à la mâchoire d'acier, dans les deux films de la série James Bond.

Il aura joué dans une quarantaine de films (dont Pale Rider - Le Cavalier solitaire (1985), L Ouragan vient de Navarone (1978), L Humanoïde (1978)) et une quinzaine de séries TV, écrivant et produisant en 1991 une histoire de ... géant... "The Giant of Thunder Mountain".



 Lu 16973 fois - Lien Décès de Richard KIEL
- Date 21/09/2014
- Plus d'info sur le festival
News de : byrd2      






Mentions légales© 2000-2013  Liens cinéma   Retrouvez-nous sur Google+
Trois coeurs Trois coeurs
Trois coeurs

Ninja Turtles Teenage Mutant Ninja Turtles
Ninja Turtles

Sex tape Sex tape
Sex tape

Tu veux ou tu veux pas Tu veux ou tu veux pas
Tu veux ou tu veux pas

Avant d'aller dormir Before I Go to Sleep
Avant d'aller dormir