Films Cinéma et TV sur notreCinema
10

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
4
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
Créer mon compte / Me connecter   En ligne : xilefz freeminder nikitazix et 75 visiteur(s)
Rechercher un film : Tous les films
News RSS

1900 (Novecento) de Bernardo Bertolucci en coffret collector Blu-Ray & DVD


Alors que l'on vient d'apprendre le décès, le 26 novembre 2018, du cinéaste Bernardo BERTOLUCCI, Wild Side Vidéo propose la version restaurée (sous la supervision du directeur de la photographie Vittorio STORARO) de la superbe fresque 1900 (Premier acte) (1976) - 1900 (Deuxième acte) (1976), présentée dans un magnifique coffret rempli de bonus.

La bande annonce présentée par Wild Side :




Et un extrait de la sublime musique du film, composée par le Maestro Ennio MORRICONE :





Restauration 4K entièrement supervisée par le directeur de la photographie Vittorio Storaro

2 Blu-ray pour le film (318’)
1 Blu-ray pour les bonus (213’)
2 DVD pour le film (306’)
1 DVD pour les bonus (213’)

* 1 livret exclusif présentant « L’Enfant et les Grenouilles », un texte écrit par Giuseppina Sapio, spécialiste de l’oeuvre de Bernardo Bertolucci, et un portfolio du film tiré d’archives rares (160 pages)

* « 1900 ou Le Siècle inachevé » : entretien avec Bernardo Bertolucci autour de la genèse du film (39’)

* « Une image rêvée » : histoire d’une restauration par Gian Luca Farinelli, directeur de la Cinémathèque de Bologne (33’)

* « Dialogue en clair-obscur » : conversation avec Vittorio Storaro (52’)

* « Un Américain à Parme » : interview de Robert De Niro (8’)

* « La Mort du chat » : souvenirs de tournage par Donald Sutherland (19’)

* « Le Cinéma selon Bertolucci » : le making of par Gianni Amelio (62’)


Attention : édition limitée à 3.000 exemplaires...




1900 (Novecento) de Bernardo Bertolucci en coffret collector Blu-Ray & DVD
 Lu 13115 fois - Lien 1900 (Novecento) de Bernardo Bertolucci en coffret collector Blu-Ray & DVD
- Date 27/11/2018  - Plus d'info sur le film 1900 (Premier acte)
News de byrd2
suivre
     share tweet  

Films classiques Westerns
Comédies musicales Horreur / Fantastique


La Sirène de Bâton Rouge / Natchez  

Natchez est un petit western très charmant. Ce n'est pas le chef-d'œuvre du siècle mais je rejoint pleinement l'avis précédent. Nous avons affaire ici à un western qui fonce droit vers la capitale. L'ensemble est concis, ramassé, efficace et chaque scène est très fignolée. Si l'on s'attarde par exemple sur les séquences de partie de cartes on remarque la dimension minutieuse de ces passages clefs. Il s'agit d'un ample travail sur les regards, les couleurs et la musique. De façon générale la mise en scène est très rigoureuse, par exemple les duels à l'épée sont fougueux et entrainants. Le scénario est habile. Il nous embarque dans les manipulations orchestrées par deux jeunes aristocrates assez sournois. Un aventurier va alors se charger de démanteler leurs affaires. Cela permet quelques rebondissements qui donnent du relief à l'histoire. Le film vaut surtout pour Dale Robertson qui reste la figure de prou de ce gentil western. Il nous fait son grand numéro d'acteur avec la même aisance et le même talent que dans La citée des tueurs, Sitting Bull ou Les bannis de la Sierra. Debra Paget fut une merveilleuse actrice, de westerns notamment, une de mes préférés je le confesse. Si je suis très content de l'avoir vu dans ce film, je regrette la minceur de son rôle et le fait que son personnage soit si peu travaillé. Quand on pense à la force des rôles qu'elle a pu tenir dans des westerns tels que La dernière chasse ou La flèche brisée, on ne peut que se dire qu'ici, c'est presque du gâchis. En conclusion Natchez est un divertissement d'ordre premier…
image de La Sirène de Bâton Rouge / Natchez

 Lu 31 fois Avis de : michel03   tous les avis    Votre avis   Répondre      



Sitting Bull  

Un film foncièrement pro-indiens, ce qui était rare à l'époque, surtout à ce point-là ! Je n'ai aucun souvenirs de l'avoir vu précédemment ou alors il y a très longtemps ? Pas de grosses stars au générique, peut être n'avait pas trop misé sur le succès de cette histoire... en partie vraie ?
image de Sitting Bull

 Lu 82 fois Avis de : FREDCLOCLO   tous les avis    Votre avis   Répondre      



La Putain respectueuse  

Etonnant ce film français ! Un sujet bien connu par les Etats-Unis dans ses années 50 : le racisme des blancs vis à vis des noirs en Amérique, poussant la population, le monde politique, le vrai coupable a accusé un innocent car il était là au mauvais endroit et au mauvais moment. Seule, une prostituée va bon gré, mal gré, prendre sa défense !
image de La Putain respectueuse

 Lu 102 fois Avis de : FREDCLOCLO   tous les avis    Votre avis   Répondre      



Capitaine King  

« King of the Khyber Rifles » ou « Capitaine King », fait partie des tout premiers films tournés en Cinémascope. C’est un film d'aventures comme Hollywood en produisait à la chaîne dans les années 1950-1960, basés sur une recette très simple, un premier rôle tenu par une star, des décors exotiques, le Technicolor et une histoire simple qui mêle l’action et la romance.

Survol du scénario : 1857, les Indes sont sous contrôle britannique. Né d'un père anglais et d'une mère hindoue, Alan King est méprisé par les officiers anglais qui n’apprécient par la présence d’un sang-mêlé parmi eux. A la tête d’un détachement de Khyber Riffles, un corps d’auxiliaires afghans de l’armée anglaise, il va devoir prouver sa valeur en affrontant son ami d’enfance Karram Khan, qui dirige la rébellion indienne.

Un film hollywoodien de ces années-là serait incomplet sans une amourette. C’est à Terry Moore – qui venait tout juste de terminer le tournage de « Beneath the 12-Mile Reef » (Tempête sous la mer) – qu’a été dévolu le rôle de la fille du général qui commande la brigade et qui s’amourache du beau capitaine.
Le général est campé avec beaucoup d’allure par le toujours impeccable Michael Rennie, et c’est au Britannique Guy Rolfe (un acteur voué aux rôles de méchants) qu’incombe de jouer Karram Khan.
La vedette du film est, bien sûr, Tyrone Power très à l’aise dans le rôle-titre et qui était l’une des toutes grandes stars de la 20th Century Fox.

« Capitaine King » est le remake de « The Black Watch », que John Ford a réalisé en 1929. C’est un film soigné et distrayant, mais il donne l’impression d'avoir déjà assisté des dizaines de fois à cette histoire de conflit qui oppose deux amis.


image de Capitaine King

 Lu 122 fois Avis de : Roegiest   tous les avis    Votre avis   Répondre      



Woodstock  

Mythique. 3 jours à jamais gravé dans l'Histoire et dans l'Histoire de la musique.
image de Woodstock

 Lu 174 fois Avis de : Le Docteur   tous les avis    Votre avis   Répondre      



Valse brillante  

Valse brillante (à ne pas confondre avec Valse royale interprété par Henri Garat) est un film très intéressant. Si le scénario et la mise en scène sont assez ordinaires à bien des égards malgré quelques jolies scènes notamment sur le plan des costumes, Valse brillante vaut surtout pour son trio de vedettes. Jan Kiepura et Martha Eggerth furent un couple à la ville et à la scène aux années 1930 et 1940. Ils connurent une gloire impressionnantes en Pologne et plus globalement dans toute l'Europe de l'est, même encore dans les années 1950. Si glorieux donc, que leurs voix impressionnantes ont fait résonner leurs octaves jusqu'en France où pour les faire connaître du grand publique ont les a fait tourner dans des films charmants. C'est le cas de Valse brillante. Force est de reconnaitre que Jan Kiepura et Martha Eggerth vont très bien ensemble. Ils parviennent à nous divertir de façon très remarquable. Leur élégance, leur sens de l'humour décapant et leurs voix d'or qui rappellent celle d'un Georges Guétary sont les atouts majeurs du films. On les a retrouvé dans quelques films tels que Le pays du sourire ou bien Le charme de a bohème. Si ces grands artistes ont tourné ces films sans croire à leur pérennité, c'est grâce à des métrages comme Valse brillante que l'on peut aujourd'hui disposer d'images animées où ont les voit chanter et danser sur des rythmes entrainants. Beaucoup de scènes pourraient être saluer, celle dans le théâtre la nuit, celle dans la cabane en ruine sur le point de s'effondrer, celle de la Marche Turque, bref le couple Kiepura-Eggerth nous offre un catalogue de beaux moments. Le troisième luron de l'affaire c'est Lucien Baroux qui retrouve son complice Jan Kiepura dix-sept ans après La chanson d'une nuit, pour notre plus grande joie. En conclusion même si l'intrigue est faible et que l'ensemble a vieilli, Valse brillante conserve un charme chantant indéniable…
image de Valse brillante

 Lu 104 fois Avis de : michel03   tous les avis    Votre avis   Répondre      



Un de la Canebière  

Un de la canebière est un film magnifique. Plein de soleil, de jolies chansons et d'humour, c'est un vrai arc-en-ciel. Un de la canebière compte parmi les grands classiques du film français chantant des années 1930. Réalisée en 1938, ces petits films soignés et bon marchés étaient alors à leur apogée. Il faut dire que René Pujol n'y va pas de main morte, en plus de réunir des comédiens de très grand talent, il fait appel à l'un de nos plus belles villes de France, Marseille. On la voit sous tous les angles. La vieille et grande cité est sublimée par cette caméra amoureuse du sud et de la Méditerranée. Notre-Dame de la Garde, le Vieux Port, les avenues comme les impasses, les garigues aux alentours, Marseille prend vie par le biais d'un noir et blanc lumineux. S'il est souvent arrivé que les scénarios de ces films chantants soient un peu mièvre, ce n'est pas vraiment le cas ici. Effectivement la trame repose sur un jeu de marivaudage simple mais fort habile. Ce travail de cache-cache méditerranéen est porté par un dynamisme sensas. Là où le film triomphe c'est dans sa galerie de comédiens. En tête Henri Alibert. Je pense qu'il s'agit d'un de ses meilleurs films, mieux encore que Titin des Martigues ou Les gangsters du château d'If qui étaient déjà des films réjouissant. Il irradie le film de sa voix sublime. Il faut le voir chanter "J'aime la mer comme une femme" en haut des rochers ou le mythique "Petit cabanon" perché dans la campagne, ainsi que remonter la grande rue en abatant à plein poumon un de ses grands tubes "Cane...Cane...Canebière". Toutefois le clou du spectacle demeure "Le plus beau tango du monde" une chanson pleine de souvenir qu'Henri Alibert immortalise ici aux côtés d'une resplendissante Germaine Roger. Rellys, Maximilienne, René Sarvil ou encore Guillaume de Sax se mêlent à la folle farandole dans un torrent de rigolades… En conclusion Un de la Canebière avec Henri Alibert ce n'est rien de moins que l'opérette française d'autrefois à son sommet…
image de Un de la Canebière

 Lu 99 fois Avis de : michel03   tous les avis    Votre avis   Répondre      



Vengeance à l'aube  

Bien qu'ayant réalisé de nombreux westerns, George Sherman n'a pas tourné que des succès. C'est le cas avec "Vengeance à l'aube" qui n'offre rien de transcendant et dans lequel Rory Calhoun ne parvient pas réellement à faire décoller l'histoire. Acteur de nombreuses séries B du genre, il interprète dans le cas présent un joueur de cartes tuberculeux rappelant plusieurs films similaires où Doc Halliday et le shérif doivent se battre en duel contre une bande de scélérats. On retrouvera Lee Van Cleef dans un tout petit rôle de méchant. Si l'histoire se suit sans déplaisir, elle est très loin d'équivaloir "Règlement de comptes à OK Corral" dont elle n'est d'ailleurs qu'une pâle copie.
image de Vengeance à l'aube

 Lu 133 fois Avis de : Sinefil44   tous les avis    Votre avis   Répondre      





Participez au
forum

Westerns




Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma

Star Wars: L'Ascension de Skywalker Star Wars: The Rise of Skywalker
Star Wars: L'Ascension de Skywalker
Nicky Larson et le parfum de Cupidon Nicky Larson et le parfum de Cupidon
Nicky Larson et le parfum de Cupidon
John Wick 3: Parabellum John Wick 3: Parabellum
John Wick 3: Parabellum
Men in Black International Men in Black International
Men in Black International