Bumblebee
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
1

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
11
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membre
10
Vod et streamingConcours et jeux
2
Créer mon compte / Me connecter   EN 
search
Bumblebee

Bumblebeenote

 

Réalisé par
en 2018

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Avis & critiques Acheter EN  tweet

  • <<
  • 1
  • >>

post12/12/2018      partager tweet

Rodwin

[AmateurDeCiné]

Suivi par 4 membres
5 avis 



suivre
note a vu en avant-première le 11/12/2018 Avis : note

J'ai eu l'occasion d'aller voir BumbleBee, un préquel aux cinq (!) récents Transformers en avant première.
Difficile de jaugez ce film, car il a lui même du mal à se situer.
Ça commence par s'adresser aux quadras, ceux qui étaient jeunes dans les années 80. La bande son est une ode à cette époque, et la pléthore d'objets mis en avant (Walkman, voitures...) sont autant de clin d’œil à l'époque bénie où les dessins animés Transformers vendaient des brouettes de jouets à chaque épisode. Les ados s'accrocheront plutôt à l'héroïne, mignonne, badass mais pas trop, pour rester dans le film.
Est-ce que BumbleBee est destiné aux adultes alors ?
Pas vraiment, puisque les personnages, leurs histoires et même le héros sont peu crédibles pour peu qu'on y réfléchisse un peu.
Sans rien dévoiler de l'intrigue principale, disons qu'elle se tient et qu'elle sert bien le film. Mais il est constellé de situations vues et revues et de personnages stéréotypés qui le desservent.
Sur ces points, le film toucherait plutôt un public plus jeune, qui se laissera emmener sans rien remettre en cause.
Le héros, particulièrement, s'adressera à eux directement. Plus petit que ses congénères, plus frêle, il leur permettra facilement de s'identifier. Ses mimiques cro mignonnes (ça veut dire mignon à croquer) dont Spielberg a le secret et ses rapports avec l'héroïne iront encore plus loin dans ce sens.
Et pourtant, alors qu'on croit avoir mis le doigt dessus, ce pan du film nous échappe aussi. BumbleBee devient une machine de guerre maligne, effrayante et brutale, à l'opposé de ce qui nous poussait à l'aimer. Et les scènes de robots découpés, torturés n'aideront pas notre jeunesse à apprécier les Transformers.
Alors on lache tout, on arrête de chercher à comprendre, et on décide d'apprécier le film pour ce qu'il est : un déluge de références aux eighties, d'explosions à la Mickaël Bay et de moments de bravoure à l'américaine.
À déguster avec un seau de popcorn, en solo comme un plaisir coupable ou accompagné d'un ado pas trop regardant.
 
post30/12/2018      partager tweet

sabgaga

[Cinévore]

Suivi par 82 membres
194 avis 



suivre
note a vu le film au cinéma le 27/12/2018 Avis : note

​La saga "Transformers" est peut-être la plus controversée de ces dernières années​ et à juste titre à mon avis. Je n'ai d'ailleurs jamais vu le dernier...
Mais les retours positifs m'ont attirés et je ne regrette pas du tout !
​​"Bumblebee", ​est ​un prequel se déroulant bien avant la rencontre entre l'Autobot jaune et Shia LaBeouf​.
​Pour un blockbuster, ​il est d’une sobriété impressionnante, mettant de l’action juste ce qu’il faut,​ sans excès​, il est ​plein de douceur, ​d'émotion, ​articulé autour de l'amitié​, avec bien sur une touche d'humour. Il m'a beaucoup fait penser au film ​"​Les nouveaux Héros​"​.
Coté casting, Hailee Steinfeld​ apporte un vent de fraîcheur et ça fait du bien de voir une ado pleine d’innocence ​et non une bimbo, dans ce genre de film.
La BO est géniale et reprend les grands titres des 80's, un bonheur pour les oreilles.
"Bumblebee" apporte un regard différent sur la saga "Transformers",​ c'est avant tout ​un ​très beau teen movie aux douces saveurs 80's​.​ Ce fût une vraie bonne surprise... j'ai adoré <3
 
post31/12/2018      partager tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 153 membres
14 amis 2156 avis 



suivre
note a vu le film au cinéma le 31/12/2018 Avis : note

C’est le premier spin-off de la saga « Transformer », à la limite on pourrait presque le considérer comme une parodie de la série malgré le sérieux du conflit qui va opposer la Terre avec ce genre de spécimens.
On est en 1987 sur notre planète et un conflit entre « transformer » sévit dans une planète lointaine, Cybertron, le responsable de la résistance cerné avec les siens dans son fief envoie un transformer de confiance vers la planète Terre pour trouver un refuge où ils pourront rebondir. Le robot va atterrir dans une forêt juste quand une équipe de baroudeurs de l’armée poursuit son entrainement et les militaires se lancent à sa poursuite, le problème est notre transformer jaune a été suivi par des ennemis qui vont alors s’inviter à la fête et va s’en suivre un combat mémorable. Notre robot jaune va s’en tirer mais pas sans dommage, car il va perdre l’usage de la parole et une partie de sa mémoire, avant de tomber dans les « vapes » dans une décharge, il va visionner un peu plus loin des personnes faisant du camping sauvage et heureux possesseur d’une voiture coccinelle jaune. Quelque part dans une localité côtière de la Californie Vit la famille Watson, c’est une famille recomposée avec le tout jeune Otis et sa sœur Charlie qui aura bientôt 18 ans, la jeune fille ne s’est pas encore remise du décès de son père et elle a abandonné le plongeon qu’elle pratiquait à haut niveau, pour arrondir les fins de mois, elle travaille en restauration dans une zone de loisirs. Par contre elle est experte en mécanique automobile et elle essaie de rénover la voiture de son père en glanant des pièces détachées dans une casse qu’elle connait très bien et c’est justement en cherchant des éléments qui pourrait servir qu’elle découvre une coccinelle Volkswagen dans un état lamentable certes mais apparemment entière et réparable ...
La coccinelle de Volkswagen revient dans le cinéma Hollywoodiens après la fameuse « Choupette », il est vrai que cette voiture au toit arrondi fait plus crédible en « transformer » qu’une 2CV. Son apparence fait qu’il va (car c’est un robot mâle) prendre le nom de Bumblebee. La relation amicale entre la jeune fille qui tient le premier rôle et le robot nous change énormément des anciens « transformers » alors que le film garde tout le sérieux voulu à cause de la menace qui plane sur la Terre. Bien entendu on n’échappe pas aux combats violents entre cyborgs et entre terriens et robots, on va même dire que techniquement c’est très réussi. Bon c’est un peu saugrenu comme scénario mais malgré tout on est parti d’une idée existante qui a fait son chemin et il ne serait pas étonnant qu’il y ait une suite. On va aussi souligner le coté humoristique de certaines scènes qui font que ce film se distingue très nettement de l’ancienne saga et si on aime pas le genre, on est tout de même surpris par le fait que ce film mêle sentiment et sciences fiction avec beaucoup de panache. On va aussi se laisser prendre par le suspense qui est assez intense. C’est pour ma part le dernier film de l’année 2018 et je ne regrette pas le déplacement.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma