Johnny English contre-attaque
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
6
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
Créer mon compte / Me connecter   
Johnny English contre-attaque

Johnny English contre-attaque

 

Réalisé par
en 2018

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

11/10/2018      tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 150 membres
14 amis 2096 avis 



a vu le film au cinéma le 11/10/2018 Avis :

C’est le troisième volet de la série Johnny English l’agent secret et il fait suite directe à « Le retour » sorti 2011. L’agent secret va travailler pour le MI7 britannique, c’est dit !
A Londres alors qu’un agent des services secrets surveille les écrans donnant une image de ce qu’il de passe dans le monde, il voit apparaitre des photos et des noms, en fait il s’agit d’une cyber-attaque qui révèle les agents britanniques qui agissent sous couverture. Tout cela va être révélé à la Première Ministre en exercice qui demande qu’une enquête soit diligentée, mais qui peut faire ce travail ? Puisque tous les agents secrets ne le sont plus depuis cette attaque informatique. Il faut impérativement rappeler un agent qui aurait pris sa retraite et serait alors un inconnu libre d’agir. Quelque part dans une école Johnny English est professeur de géographie, mais il entraîne ses élèves à devenir des espions en exercice, il les fait barouder, crapahuter, faire des pièges en forêt et utiliser l’art du camouflage et apparemment ses élèves garçons et filles aiment bien ça, il vient de recevoir une lettre du MI7 lui enjoignant de rejoindre ses bureaux à Londres. Il n’est pas tout seul car d’autres espions retraités sont là aussi, mais à la suite d’une bévue dont on sait qu’il en est friand bien malgré lui, il sera le seul candidat. Pour parfaire sa mission il choisit Bough comme collaborateur et il présente une liste de matériel assez singulière, il refuse d’être le possesseur d’un smartphone et comme voiture il va jeter son dévolu sur un modèle assez ancien d’Aston-Martin qui aurait fait les beaux jours d’un James Bond quand celui ci était interprété par Sean Connery. Le voila parti dans le midi de la France ...
On rappelle que l’individu est un sacré gaffeur, mais par la suite de circonstance assez improbable il arrive toujours à ses fins. On connait l’acteur Rowan Atkinson qui avait pris déjà le rôle dans les deux premiers volets et qui est surtout connu pour avoir interprété Mister Bean, il est toujours dans le même registre mais l’acteur est capable d’en changer comme il le fait actuellement en prenant le rôle de Maigret. Bien sûr c’est une comédie désopilante avec des situations grosses comme des maisons. C’est d’autant plus stressant que le monde est sous l’emprise d’un puissant de l’informatique capable de hacker tous les services de sécurité des pays tributaires de la toile internet et qui veut prendre le pouvoir et devenir un dictateur mondial quitte à réduire la population de manière drastique. Il va être confronté à un individu qui n’a ni téléphone ni aucun objets connectés, ni comptes facebook, twitter, instagram et la voiture qu’il conduit ne communique qu’avec lui. Bref, c’est très improbable, mais pourquoi pas alors qu’on a vécu longtemps sans et même survécu au « 22 à Asnières ». Un petit film qui n’a pas d’autres prétentions que de faire rire le spectateur et qui réussit fort bien.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
13/10/2018      tweet
Avis Cinéma
rosalie210

[Accro au ciné]

Suivi par 517 membres
4 amis 937 avis 

 


a vu le film au cinéma le 13/10/2018 Avis :

C'est toujours un plaisir de revoir sur les écrans Rowan ATKINSON. Il se donne tellement à fond dans le rôle improbable de ce sous-doué de l'espionnage qu'on lui pardonne bien volontiers la légèreté du scénario, ses incohérences (il est bête en espion mais intelligent en professeur) et son caractère décousu. L'essentiel est que l'on passe un bon moment. Les gags ne sont peut-être pas toujours neufs mais ils restent drôles et font de ce film un petit concentré de réjouissances burlesques. Un genre qui au temps du muet a toujours privilégié le gag à la cohérence et à la vraisemblance il faut le rappeler. Johnny English dynamite involontairement plusieurs séquences (une réunion d'espions à la retraite, un restaurant chic, un navire à partir duquel se déroule les cyberattaques). Il est aussi définitivement fâché avec les nouvelles technologies ce qui nous vaut une scène très drôle où muni d'un casque de réalité virtuelle et lâché dans la nature il sème le désordre à Londres. Il finit d'ailleurs harnaché dans une armure du moyen-âge ce qui décrit assez bien où il se situe temporellement. Enfin il est bien épaulé par Emma THOMPSON, hilarante dans le rôle du premier ministre britannique.

vu au Gaumont Aquaboulevard
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+