Just a gigolo
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
10

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
3
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteurs
2
Vidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   
search
Just a gigolo

Just a gigolonote

 

Réalisé par
en 2019

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

18/04/2019      partager tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 159 membres
18 amis 2227 avis 



suivre
note a vu le film au cinéma le 18/04/2019 Avis : note
C’est le remake d’un film américain passé presque inaperçu en France « How to be a latin lover ». et c’est la sixième fois qu’Olivier Baroux dirige son complice Kad MERAD.
Alex a peu connu son père, ce dernier était routier et il travaillait sans cesse, il était souvent absent de la maison et la dernière fois qu’il est rentré chez lui, il c’est endormi au volant et il est rentré dans la maison avec le camion. Alex a une sœur plus jeune que lui, Sarah, mais il ne l’a pas vu depuis longtemps car il est devenu gigolo professionnel comme son copain Daniel et il était « trop occupé » pour rendre visite à sa famille. Alex a coupé l’herbe sous le pied de Daniel qui convoitait une riche héritière, alors que son copain était en passe de la séduire, Alex a utilisé le plongeon dans la piscine qui rend folles ces dames. Il a vécu pendant 25 ans avec cette dame qui dépensait sans compter et pour fêter l’anniversaire de leur rencontre, Alex va offrir une belle voiture, une Bentley à sa compagne sachant que c’est elle qui paye et que c’est lui qui conduit, sauf que le vendeur est lui aussi un séducteur et il va lui aussi couper l’herbe sous les pied d’Alex et prendre sa place. Le pauvre gigolo et jeté dehors sans un sou et après avoir été recueilli temporairement par son ancien copain Daniel, il n’a d’autre solution que demander à sa sœur qu’il n’a pas vu pendant des lustres de l’héberger pour qu’il puisse se retourner ...
On comprend très bien que comme Charles AZNAVOUR « ses traits ont vieilli sous son maquillage » et il souhaiterais trouver une autres héritière, mais son sex-appeal n’est plus ce qui était et sa tâche s’annonce très difficile. Il va recevoir un accueil plutôt froid dans la famille qu’il a ignoré pendant trop longtemps et va tenter de donner des leçons de gigolo à son propre neveu. Le film navigue entre les tentatives infructueuses d’Alex pour trouver une « vache à lait » et les poursuites infernales de publicistes a qui il a raflé 500 €. Bien sûr les situations sont cocasses et bien géré par un Kad MERAD en grande forme accompagné par un Pascal Elbé tout aussi étonnant servant de jouet grandeur nature à une héritière très vorace. Une participation fugitive de Thierry Lhermite. Bien sûr Olivier Baroux rencontre le succès avec ses comédies assez clownesques, on le voit avec sa saga « Les Tuches », mais même si on rigole de temps en temps, point ne faut en abuser. Celle ci aurait pu s’appeler « Just a rigolo » et si ce n’est pas le top de grandes comédies, ça vaut mieux que des blockbuster aux scénarios un peu idiots.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma