L'Ultime razzia
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
6

Donnez votre TOP 2018

Mon cinéma
2
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
2
Créer mon compte / Me connecter   
L'Ultime razzia

L'Ultime razzia

 

Réalisé par
en 1956

Donnez votre note
Film, images, jaquettes News Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

06/08/2005      tweet
Avis Cinéma
phoenix

[GuruCiné]

Suivi par 739 membres
18 amis 535 avis 



a vu le film au cinéma le 06/08/2005 Avis :

Un classique du film noir américain des années 50. Comme dans "Quand la ville dort" de John Huston, les préparatifs du hold up sont plus importants que le casse lui même, les caractères sont très typés... quant à Sterling Hayden, c'est le coup de foudre !
 
09/12/2012      tweet
 Avis Cinéma
michel03

[GuruCiné]

Suivi par 157 membres
17 amis 879 avis 



a réagi le 09/12/2012 Avis :


Effectivement Sterling Hayden est excellent, mais le plus frapant dans ce film noir de l'époque glorieuse du genre c'est la réalisation. L'ultime razzia est un des premiers films de Stanley Kubrick. Ce réalisateur révélle ici son talent. La naration du film est superbe, la réalisation est rigoureuse et présise. La mise en place du hol-dup est faite dans le grand art. Et je suis d'accord sur le faite que sur ce côté là L'ultime razzia nous rappelle le chef-d'oeuvre de John Huston Quand la ville dort. Deux scène anthologiques dynamitent le film. Tout d'abord la tuerie (qui donne sont nom au titre original du film) dans un appartement insalubre, incroyablement bien filmé et même un peu violente pour l'époque. La deuxieme la scène finale où les billets sortent de la valise et s'envole par dizaines sur la piste de décollage de l'aéroport. A voir absolument!!!
  
13/02/2013      tweet
Avis Cinéma
jamesbond

[Maitre Ciné]

Suivi par 730 membres
24 amis 2729 avis 

 


a vu à la télé le 13/02/2013 Avis :

C'est l'un des plus beaux films noirs avec la voix narrative du début qui présentait admirablement le déroulement de l'histoire comme presque un documentaire sur une bande de malfrat prêt à faire un dernier coup fumant qui se terminera par une tuerie comme le titre original l'indiquait été du grand cinéma,signé par un grand Stanley KUBRICK.

Le scenario est solide et bien ficelé.Kubrick était un génie,regardez le travail que faisait ce maitre de la photo,images en noir et blanc magnifiques.La scène du braquage dans un hippodrome était superbement bien travaillée .

Une réussite totale,les acteurs sont fabuleux,l’interprétation de Sterling Hayden montrait que cet immense acteur qui était grand par la taille,une véritable carrure naturelle avait énormément de talent.Son rôle de Johnny clay n'est pas seulement fabuleux,il est extraordinaire.Les second rôles sont tous bons.

La scène finale à l'aéroport avec le chien qui aboie et les deux valises remplient de billet est un morceau d'anthologie avec un sans happy ending comme Kubrick savait le faire.

C'est le troisième film de kubrick,mais celui ci est sans doute sa première grand œuvre.

Un Masterpierce du film noir,un des meilleurs film de gangsters.
 
22/05/2015      tweet
Avis Cinéma
pierrech

[Cinévore]

Suivi par 130 membres
201 avis 

  


a vu le DVD le 22/05/2015 Avis :

Une des plus grands films noirs de l'histoire du cinéma. Un des premiers succès de Stanley KUBRICK. La photographie et l'éclairage du noir et blanc est une merveille. Sterling HAYDEN, une belle gueule, est un excellent acteur assez méconnu hélas. Le mari trompé, Elisha Cook, joue là un de ses meilleurs rôles. Quant à Coleen Gray, c'est la parfaite femme fatale. Le scénario avec un narratif , est bien construit et tient en haleine jusqu' à la scène finale qui rappelle les billets dans la piscine de "Melodie en sous -sol". A se demander si Henri Verneuil ne s'en est pas inspiré. Plein d'étoiles pour cette ultime razzia!....
 
27/04/2016      tweet
Avis Cinéma
pierrech

[Cinévore]

Suivi par 130 membres
201 avis 

  


a vu le DVD le 27/04/2016 Avis :

Un hold up audacieux préparé avec une grande minutie par le chef de bande joué par Sterling Hayden, les presqu'inconnu de la galaxie hollywoodienne. Tout semble bien marcher pour les malfaiteurs jusqu'à la fin du film qui fait penser à la fin de "Melodie en sous sol"...Le comédien Elisha Cook Jr joue magnifiquement celui qui cède sous la pression de sa femme, une diablesse manipulatrice. Film bien construit par Stanley KUBRICK. Pour les amateurs du film noir, un chef d'œuvre...
 
20/06/2016      tweet
Avis Cinéma
Djayesse

[Cinéphil]

Suivi par 88 membres
744 avis 



a vu le film au cinéma le 20/06/2016 Avis :

Chaque gangster en rêve : le gros coup, celui d’une vie. Celui qui permettra de se retirer et de vivre une longue existence de félicité.
Ils sont cinq : George Peatty (Elisha COOK Jr.), Randy Kennan (Ted De CORSIA), Marvin Unger (Jay C. FLIPPEN), Mike O’Reilly (Joe SAWYER), et bien entendu, le cerveau de la bande, Johnny Clay (Sterling HAYDEN). Leur coup : la caisse de l’hippodrome, un jour de grand prix. Deux millions de dollars. En 1955, c’est énormément d’argent. En plus des cinq partenaires, s’ajoutent deux complices, sorte d’extras qui, s’ils ne sont pas partie prenante du casse vont tout de même le faciliter.
Nous assistons donc – avec jubilation – au déroulement de ce casse dans ses moindres détails.

Voici le film qui a véritablement lancé Stanley KUBRICK. Il s’agit d’une chronique. Chaque geste est pensé, préparé, et exécuté avec minutie. Tout comme le montage du film. C’en est d’ailleurs l’atout. Kubrick rompt avec le temps linéaire. Il fait sans cesse des retours dans le temps afin de mieux nous faire apprécier ce coup de maître. Le casse est filmé selon différents angles, selon différents points de vue. Nous voyons, de fait, trois fois les préparatifs de la course.
A chaque nouveau point de vue du casse, nous avons un rappel de ce que nous savons et un autre angle de vue : celui de Mike, celui de George et celui de Johnny. Et en fin de compte, nous, spectateurs, comprenons le rôle de chacun et son implication dans le résultat final.
Mais comme toujours dans ces cas-là, il y a un grain de sable. Il n’est pas question que les gangsters s’en tirent. Nous sommes en 1955. Alors il y a un grain de sable. Ou plutôt deux : Sherry (Marie WINDSOR), la femme de George, et la mémère au chienchien. Chacune d’elle fera capoter l’opération : Sherry auprès des complices de Johnny ; la mémère pendant la fuite de ce dernier, à l’aéroport.
Cette scène finale est tout bonnement extraordinaire : une valise qui ferme mal, un chienchien à sa mémère qui s’échappe et tout est dit. Johnny Clay est groggy. Il vient de prendre le coup de sa vie, après avoir organisé le casse du siècle. Une scène inoubliable.
 
15/02/2017      tweet
Avis Cinéma
vanohe

[Cinévore]

Suivi par 131 membres
1 amis 591 avis 



a vu le DVD le 15/02/2017 Avis :

Le film est d'une modernité rare, avec une narration qui donne le rythme à ce film noir, classique sous certaine forme et avant-gardiste sous d'autres. Le hold-up parfait, si ce n'est comme toujours la faiblesse d'un homme qui fait prendre le pied dans le tapis, au plus méritant des gangsters.
Cette faiblesse est incarnée par Elisha Cook Jr qui incarne à merveille ce sentiment, incontrôlable petit homme sans envergure qui se laisse aveuglé par sa femme, mante religieuse, prête à le sacrifier pour un autre.
Tout cela, dans un rythme de haute volée, avec en prime un final juste parfait.
 
03/05/2018      tweet
Avis Cinéma
rosalie210

[Accro au ciné]

Suivi par 460 membres
4 amis 848 avis 

 


a vu le DVD le 03/05/2018 Avis :

"L'Ultime Razzia" est le troisième film de Stanley Kubrick et son premier film majeur. Puisant son inspiration dans les films noirs de John Huston à qui il emprunte également l'un de ses acteurs phares, Sterling Hayden, il n'en reste pas moins que le long-métrage porte la marque d'un style original. Kubrick utilise les codes du genre (mythe du "dernier coup", femme fatale etc.) et démonte minutieusement les mécanismes du film de casse en déstructurant la narration. Il n'était pas si fréquent à l'époque de briser ainsi la linéarité de l'intrigue pour faire des flashbacks en montrant une même scène avec des points de vue différents. Une mise en scène qui influencera beaucoup le style de Quentin Tarantino par exemple.

Mais ce qui intéresse vraiment Kubrick, c'est l'écart entre la théorie et la réalité. Sur le papier, le plan a l'air parfait, dans la pratique, la belle mécanique va s'enrayer et s'autodétruire. Dans chacune des pièces du puzzle, Kubrick introduit une part d'imprévisibilité qui fait monter la tension. Par exemple Micky Arano (Timothy Carey), le tireur est sans cesse importuné par le gardien du parking dans lequel il s'est posté pour tuer le cheval vedette de la course. Ou encore le policier véreux, Randy Kennan (Ted De Corsia) qui est interpellé par une femme juste au moment où il doit aller se poster sous la fenêtre d'où Johnny Clay (Sterling Hayden) doit balancer l'argent du braquage. Or, la voix off du film le martèle, chaque seconde compte. C'est pourquoi les quinze minutes de retard de Clay auront un impact décisif sur le dénouement du film. Dénouement dans lequel un petit chien jouera le rôle non de l'ultime razzia mais du grain de sable de trop!

Mais encore plus que l'imprévu, ce sont les faiblesses humaines qui vont priver les protagonistes des fruits de leur hold-up et les vouer à une fin tragique. C'est dans ce domaine que le scénario s'avère le moins convaincant. On sent bien que la mécanique de précision de sa narration et mise en scène importe plus à Kubrick que ses personnages. Il n'est pas crédible deux secondes qu'un gangster aguerri comme Johnny Clay prenne pour complice un homme aussi faible que George Peatty (Elisha Cook Jr) qui vit sous le joug de son épouse vénale et manipulatrice, Sherry (Marie Windsor) qui veut récupérer le magot pour elle et son amant Val Cannon (Vince Edwards). Agissant dans la précipitation, Clay commet d'ailleurs d'autres erreurs d'amateur qui lui seront fatales. C'est pourquoi la résolution de l'histoire est un peu trop sèche et mécanique pour satisfaire pleinement.
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+