La Favorite
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
2

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
10
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
2
Créer mon compte / Me connecter   EN 
search
La Favorite

La Favoritenote

 

Réalisé par
en 2018

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Récompenses (67) Avis & critiques Acheter EN  tweet

  • <<
  • 1
  • >>

09/02/2019      partager tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 154 membres
14 amis 2176 avis 



suivre
note a vu le film au cinéma le 09/02/2019 Avis : note
Le film a été largement récompensé et le sera peut être plus, en attendant Olivia Colman qui campe la reine Anne a obtenu le Golden Globes de la meilleure actrice ainsi que la Coupe Volpi à la Mostra de Venise. Le film sort du placard une reine restée sur le trône d’Angleterre pendant 12 ans et un peu délaissé des manuels d’histoire.
Nous sommes en Grande Bretagne pendant le règne d’Anne Stuart au début du XVIIIème siècle, L’Angleterre et la France sont en guerre et une diligence amène Abigail Hill à la cour, elle est une aristocrate ruinée et elle vient quémander l’aide de sa cousine, la très influente duchesse de Malbourough épouse du Capitaine Général et qui en fait est la femme qui en éminence grise gouverne sous couvert de la reine. La Duchesse accepte d’employer sa cousine à la cuisine sous les ordres d’autres employés qui ne sont pas tendre avec elle. La reine quand à elle souffre de terrible crises de goutte et Abigail a de bonne connaissances sur les vertus curatives des plantes et elle s’en va cueillir les bons ingrédients pour faire une pommade et venir en catimini pour en enduire les jambes de la reine, cette intrusion dans la chambre de la monarque lui vaudra une sévère punition corporelle qui n’aura pas été complète car la Reine reconnait que le produit qu’on lui a appliqué l’a énormément soulagé. Alors la duchesse de Malbourough va donner une promotion à la jeune Abigail qui va avoir une chambre individuelle au lieu du dortoir où les soubrettes dorment à même le sol et le loisir d’être une des bonnes affectées au service de la reine. Or un soir alors que la Reine et la duchesse entre dans la chambre et que Abigail s’y trouvait chercher de la lecture dans la bibliothèque attenante, se déroule une scène sous ses yeux qui va peut être influencer son avenir ...
La Reine gouverne en monarchie constitutionnelle et elle partage le pouvoir avec un parlement élu, constitué de « Whigs » et de « Tories », les premiers sont composé d’aristocrates terriens, soutenant la guerre, quant aux autres ils cherchent à mettre fin à la guerre et aux coûts qu’elle engendre. C’est en fait la Duchesse de Malbourough qui a du caractère, qui est très influente et qui gouverne le pays. Par contre sa cousine va œuvrer dans l’ombre pour prendre sa place et le film est basé sur cette rivalité entre les deux femmes. Il faut reconnaitre que pour un film « en costumes » il est bâti de façon étrange avec un langage qui ne semble pas correspondre ni au siècle, ni à l’aristocratie présente et qui pourrait nous faire penser au « Kaamelott d’Alexandre Astier » en nettement moins subtil. On va trouver aussi curieux comme cette danse effectuée au début du film et qui pourrait nous faire penser à la saga « Cosmos 1999 » avec Martin Landeau. Quoi qu’il en soit le film même s’il surprend ne nous laisse pas indifférent et l’essentiel reste la vérité historique avec ces femmes qui se transcendent pour prendre un pouvoir qu’on leur refuse et qui le sera encore durant les siècles à venir. On compare Yangos Lanthimos à Pasolini ce qui est un compliment incommensurable et on peut penser que ce n’est pas faux et ce film a pour mérite de montrer du doigt cette comédienne peu connue, Olivia Colman et c’est une bonne chose. A voir absolument avant qu’il ne devienne trop célèbre.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma