La Femme à abattre
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
7

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
10
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteurs
1
Vidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membre
1
Vod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   
search
La Femme à abattre

La Femme à abattrenote

 

Réalisé par ,
en 1951

Donnez votre note
Film, images, jaquettes News Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

04/09/2011      partager tweet

VOUVOUFL

[AmateurDeCiné]

Suivi par 127 membres
5 avis 



suivre
note note a vu le DVD le 04/09/2011 Avis : note
Superbe film noir avec un Bogey en pleine forme
 
29/06/2014      partager tweet
Avis Cinéma
vanohe

[Cinévore]

Suivi par 136 membres
1 amis 720 avis 



suivre
note a vu le DVD le 29/06/2014 Avis : note
On en attendait pas moins de ce petit film noir, en effet, le genre commence a s'éssouffler et Bogart ne croit plus vraiment dans ses personnages de dur. Mais il reste tout de même une belle réalisation, nerveuse et d'un style bien choisis. Bogart joue Bogart alors, on aime ça. La justice triomphante trouvera-t-elle la parade pour faire condamner le caïd? Le compte à rebours est commencé, alors laissons nous encore porter par cette vague de noirceur et de cadrage serré sur des visages tendus, aux fronts couverts de sueurs.
 
16/01/2015      partager tweet
Avis Cinéma
jamesbond

[Maitre Ciné]

Suivi par 842 membres
24 amis 2783 avis 

blog 


suivre
note note a vu le film en VOD le 16/01/2015 Avis : note
Il est évident qu'il ne faut pas se tromper de qualificatif en donnant le nom tâcheron à un cinéaste qu'il n'en a jamais été un. Le cinéaste/Producteur et ami de Lasky et de DeMille,Bretaigne Windust fut un grand metteur en scène de théâtre à Broadway où il avait commencer sa carrière dans les années trente au coté d'une inconnue à l'époque:Bette DAVIS.

Ce thriller fut réalisé et supervisé au début par Bretaigne Windust qui tomba grièvement malade pendant le tournage,le cinéaste avait des gros problèmes de santé ,il était fragilisé c'était pourquoi sa carrière de cinéaste derrière la caméra fut écourtée ,il demanda à être remplacer par son ami Raoul Walsh qui accepta de poursuivre son travail. Le cinéaste borgne ne souhaitant pas être crédité au générique,car il ne voulait pas saper le travail que son ami avait commencer.

Windust n'a pas totalement réalisé ce thriller d'après l'œuvre du polar de James Eastwood,on reconnait après le dépars pour cause de maladie du premier cinéaste,la signature à partir de flashback de Raoul Walsh. L'atmosphère de ce thriller est bien de Raoul Walsh,la sueur,la psychologie humaines,les ambiances froides, l'intégralité du héros sombre, et déterminer. Un thriller remarquable,l'intrigue est bien ficelée.

Boggey est comme toujours un acteur exceptionnel,quelques soit sont rôle,flic ou voyou, l'acteur américain était imposant. Les second rôle sont géniaux. On rentre tout de suite dans l'ambiance du film noir des années 50,Walsh fit un admirable travail de mise en scène.

Un thriller plein de surprise dans une ambiance froide,une œuvre étonnante et une mise en scène bien ficelée.

C'est dans ce thriller qu j'ai appris un mot: La Mise(un contrat sur une victime par un ponte)
 
22/01/2017      partager tweet

Sinefil44

[Cinévore]

Suivi par 53 membres
615 avis 



suivre
note note a vu le film le 22/01/2017 Avis : note
Windust n'était pas un réalisateur de renom mais il a exécuté une œuvre de qualité avec La femme à abattre qui figure parmi les meilleurs films noirs aux heures de gloire du polar américain des années 40-50. Si le film fut achevé par Raoul WALSH, il en laissa toute la primauté à son créateur. Le spectateur est d'emblée plongé au cœur d'une situation dramatique pour l'inspecteur Ferguson. Son unique témoin contre Mendoza, chef du syndicat du crime, vient de se tuer. L'inspecteur Ferguson va devoir trouver un autre témoin... Humphrey BOGART (Ferguson) imprime sa marque magistrale dans un rôle à sa mesure, un flic déterminé et efficace. Le réalisateur procède par flashbacks, permettant ainsi au spectateur de remonter le temps et de saisir les tenants et aboutissants de la situation. La mise en scène nerveuse et captivante conduit à un film abouti, puissant et prenant sans temps mort. Une nouvelle fois, Bogart sort le grand jeu par son charisme et sa performance d'acteur.
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma