La Légende de Jesse James
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
7

Donnez votre TOP 2018

Mon cinémaAgenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   
La Légende de Jesse James

La Légende de Jesse James

 

Réalisé par
en 1972

Donnez votre note
Film, images, jaquettes News Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

26/12/2014      tweet
Avis Cinéma
michel03

[GuruCiné]

Suivi par 157 membres
17 amis 890 avis 



a vu le DVD le 26/12/2014 Avis :

The great Northfield Minnesota raid (Rebatisé idiotement La légende de Jesse James en France) est un western sortant sèchement des sentiers battus. Le personnage de Jesse James déjà bien usé jusqu'à la corde en 72, est ici décrit d'un point de vu différent pour ne pas dire étrangement intéressant. Bien sur nous sommes très loins des films de King, Lang et Nicholas Ray. Pour autant le niveau est bien supérieur à des films a gros budget qui viendrons plus tard comme celui de Walter Hill ou Andrew Dominik. C'est un western à part malgré qu'il traite de Jesse James. Tout d'abord il faut dire que Jesse James n'est pas le véritable héros du film, c'est bel et bien Cal Younger qui est la grande vedette de ce film. Plusieurs choses démontrent cela. La première est que le nom de Cliff Robertson (très juste dans ce rôle) apparait premier au générique. Puis lorsqu'à la fin du film, il est acclamé dans le chariot des prisonniers par les habitants de Northfield, on entend l'un d'entre eux dire qu'il «était le chef de la bande», Jesse James passe donc une nouvelle fois au second plan. De plus Younger se voit faire une faire une réplique autoritaire à James, d'un grand culot si l'on prend en compte la personnalité de James décrite dans les autres films, «Bob n'est pas mort, Jesse n'est pas le seigneur et nous nous ne partons pas encore». Face à lui, Robert DUVALL est bon comme d'habitude mais à du mal à s'imposer car son personnage a étonnement peu de grandes scènes. Autre originalité, le personnage du lâche Robert Ford n'est ici absolument pas mis en évidence, son nom est tout simplement évoqué lors d'une banale discussion, des deux frères velléitaires, Frank et Jesse James. On remarquera aussi les belles performances de Dana Eclar et notre cher Elisha Cook Junior (qui fait d'ailleurs un sacré plongeon par la fenêtre). Enfin parlons de l'attaque de la banque, bien mise en scène avec pour bruit de fond, le son assourdissant émit par un orgue à vapeur. En conclusion c'est donc un bon western qui vaut surtout pour son originalité.
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+