La Nonne
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
8

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
6
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
Créer mon compte / Me connecter   
La Nonne

La Nonne

 

Réalisé par
en 2018

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

22/09/2018      tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 150 membres
14 amis 2096 avis 



a vu le film au cinéma le 22/09/2018 Avis :

Ce film est un spin-off centré sur une religieuse de la saga « Conjuring ». C’est un film d’épouvante-horreur destiné à terrifier le spectateur.
Dans une abbaye, quelque part en Roumanie une jeune sœur est poursuivie par une religieuse au visage livide, pour échapper à la malédiction cette dernière s’accroche une corde autour du cou et se jette par une fenêtre. Le cadavre pendu sera découvert par un jeune Frenchie (en fait un québécois) qui venait livrer des provisions à l’abbaye, le cadavre est entouré de corbeaux qui ont dévoré une grande partie du corps. Le Vatican va apprendre la nouvelle et convoque le Père Burke exorciste connu pour l’envoyer sur place pour enquêter, il sera accompagné d’une novice car une partie de l’enquête se fera au couvent où il n’aura pas accès. Le père et la novice arrive sur place au village attenant à l’abbaye qui a très mauvaise réputation pour les habitants du coin, leur première mission est de rencontrer le frenchie qui a découvert le cadavre pour l’interroger et pour qu’il les conduise là où le drame s’est produit. Le frenchie ne se fait pas prier, d’autant plus que la jeune novice, sœur Irène, qui est habillé civilement est assez jolie et il est le seul à pouvoir accompagner le prêtre et la sœur car les locaux ne veulent pas dépasser certaines zones. Une fois sur les lieux, le trio examine les lieux du drame et le frenchie indique qu’il a déposé le cadavre de la sœur dans la cave qui fait chambre froide et c’est l’endroit où il dépose les provisions et où il y a une porte qui communique avec le couvent et il n’a pas le droit de la franchir. Le cadavre est assis sur une marche et cela intrigue le frenchie qui dit l’avoir déposé couché sur le sol ...
C’est bien entendu une créature démoniaque qu’il faut combattre, mais pas une de celle que l’on fait fuir avec une croix, un peu d’eau bénite ou un pater noster, c’est du plus sérieux. Alors cela se passe en Roumanie, c’est d’ailleurs dans ce pays que se trouve la majorité des créatures démoniaques, c’est bien connu, on pensait à la disparition de Ceausescu en avoir éliminé une grande partie et ce n’est pas le cas. L’équipe du film s’est d’ailleurs déplacée en grande partie en Transylvanie, certaines scènes ont été tournées au château de Vlad l’Empaleur, alias le comte de Dracula. Un film qui a tout les éléments et les ficelles pour faire sursauter le spectateur et même le terroriser. C’est un peu idiot, mais ça marche assez bien et le film se laisse regarder, même si on y va à reculons. L’histoire a un début, un milieu, une fin et on finit par se prendre au jeu. En général ce genre de film attire des imbéciles dans la salle, il y en avait, mais pas trop, comme celui ci était en version originale et pas en super Dolby, les toxiques on certainement boudé cette version où je me trouvais et je ne m’en plains pas. Un peu d’adrénaline, pourquoi pas si on arrive à supporter ce type de film, ce qui n’est pas le cas de mon épouse qui m’accompagnait. Allez ça ne vaut pas vraiment les trois étoiles mais on se sent généreux et bon public pour cette fois.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
25/09/2018      tweet
Avis Cinéma
byrd2

[Guru Expert]

Suivi par 818 membres
12 amis 106 avis 



a vu le film au cinéma le 24/09/2018 Avis :

On pouvait craindre le pire de cette préquelle de la franchise Conjuring avec démon tapi dans les entrailles d'un couvent qui sentait la seule volonté de remplir le tiroir-caisse et la surprise n'est que plus agréable de découvrir cette superbe petite série B amoureusement troussée par de véritables amateurs de cinéma fantastique.

En situant l'intrigue dans les années '50 dans une campagne isolée de Roumanie, James Wan s'éloigne de l'univers scientifique et réaliste de la franchise et Corin Hardy plonge avec délectation dans un univers gothique faisant totalement référence aux meilleurs productions de la Hammer : château des Carpates, cimetière noyé dans la brume, corridors sombres, cryptes et autres cave enfermant des forces maléfiques.

Si l'histoire n'est pas la plus originale qui soit et pourrait rapidement faire basculer l'ensemble dans un ridicule achevé, la mise en scène de Corin Hardy, constamment inventive, évite cet écueil tant il exsude de chaque plan du film un amour du cinéma fantastique "à l'ancienne" qui fait toute la réussite du projet, soutenue dans sa démarche par la qualité exceptionnelle de la photographie du belge Maxime Alexandre.

Au détour de nombre de plans, on s'attend à voir soudain surgir Peter Cushing bravant Christopher Lee un crucifix à la main et l'on se plait à rêver que James Wan et Corin Hardy aient l'idée un jour de ressusciter ce bon vieux Dracula...

vu au Décavision Gaumont Pathé
 
19/10/2018      tweet
Avis Cinéma
Alol7

[SuperCinéphil]

Suivi par 71 membres
8 amis 666 avis 



a vu le film au cinéma le 09/10/2018 Avis :

Conjuring 2 a été, pour ma part, l’un des films les plus angoissants que j’ai vu (que ça soit en terme d’atmosphère et de jump scare). Valak, ce fantôme sous l’apparence d’une nonne m’a vraiment terrifié. Il était évident que j’attendais avec impatience le spin-off sur cet esprit. Malheureusement, tout comme pour Annabelle 1, nous nous trouverons presque devant une production aux allures de série B. C’est une production divertissante avec ses bonnes qualités mais n’échappe pas non plus à de vilains clichés.

Tout d’abord, le film débute par une très bonne introduction nous mettant dans une bonne ambiance. Le scénario est globalement bien et intéressant, mêlant ambiance religieuse et origines médiévales. Ce que je reproche au scénario est son utilisation des scènes horrifiques. Les scènes horrifiques correspondent soit à Valak (passages vraiment bons) et d’autres scènes avec diverses hallucinations (de très mauvais goûts). Les scènes horrifiques qui m’ont déçu sont toutes avec le prêtre (je pense par exemple aux hallucinations avec le petit garçon Daniels qui sont clichés à mort : combien de fois dans les films on voit des fantômes d’enfants qui rigolent et courent dans les couloirs ?). Certaines scènes horrifiques sont donc déjà vu ou certaines hallucinations sont près peu percutantes (« la mère » par exemple). On pourra finalement dire que ces diverses hallucinations ne servent qu’au remplissage du film malgré qu’elles sentent parfois la série B ou le téléfilm. Heureusement que les scènes avec Valak relèvent le niveau. Ça ne vaut pas Conjuring 2 certes, mais le film possède tout de même sa petite ambiance et son petit lot de stresse. Et il faut l’avouer tout de même que le décor de l’abbaye glauque et sombre est vraiment excellent horrifiquement parlant. Le fameux tunnel au sous sol est terrifiant (notamment avec toutes ses croix).Donc concernant le cadre, il n’y a rien à dire là dessus, il est parfait.

La Nonne est donc un petit film d’horreur sympathique avec sa petite ambiance glauque et religieux. Il est évident que par rapport aux attentes, on peut être un peu déçu car le film est à demi-teinte au niveau qualité/défauts. Ceci dit, pour un film sur Valak, les scènes le concernant sont plutôt réussies (sans comparaison à Conjuring). C’est ce qui compte au final tout de même.
 
22/10/2018      tweet
Avis Cinéma
vanohe

[Cinévore]

Suivi par 134 membres
1 amis 649 avis 



a vu le film au cinéma le 22/10/2018 Avis :

Frissons garantis!
L'atmosphère de cette abbaye, dans une Roumanie bien ancré dans une époque moyenâgeuse, tous les ingrédients d'un film d'horreur sont là, la brume, le cimetière, les corbeaux, et les crucifix, beaucoup de crucifix. Alors on se laisse envouter par cette histoire finement amené avec un lien direct avec Conjuring. Les effets de surprises ou de frayeurs sont souvent les mêmes, mais cela fonctionne. Cela ne renouvelle pas le genre, mais rien ne le trahit non plus.
L'essentiel est de faire peur et le résultat est là, un film sombre dans tous les sens du terme qui fonctionne et qui nous cloue à notre siège. Un bon moment.
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+