Le Poulain
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
2

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
1
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   
Le Poulain

Le Poulain

 

Réalisé par
en 2017

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

19/09/2018      tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 150 membres
14 amis 2122 avis 



a vu le film au cinéma le 19/09/2018 Avis :

Le film a été présenté en avant premières au Festival du film francophone d’Angoulême 2018. Mathieu Sapin est un expert du récit en images de part son activité de dessinateur de BD et il se lance dans le long métrage.
Arnaud Jaurès qui n’est pas forcément un descendant de l’illustre personnage, parle 4 langues et à l’occasion il donne des cours particuliers ou il fait des traductions, il est serein car il va partir dans un mois avec sa fiancée au Canada pour le copte d’une ONG pour les Inuits du nord du pays. Là il travaille de manière sporadique pour Daniel qui lui trouve certaines capacités et lui conseille de travailler pour une équipe de campagne pour l’élection présidentielle. Il va le présenter à Agnès Karadzic directrice de la campagne de Catherine Beressi, qui le jauge et finit par l’embaucher en tant qu’assistant. Le jeune homme est lancé dans un milieu dont il ignore tout, y compris les coups bas, Il va toutefois se lancer dans l’aventure, et essuyer ses premières déceptions, c’est d’autant plus difficile que Agnès sa patronne est toujours sur les nerfs, elle ne donne jamais de mots d’encouragement et elle est intolérante. Lui s’en moque un peu car son projet de partir au Canada avec sa copine est toujours d’actualité. La campagne marche pas si mal que ça car la candidate que l’équipe représente obtient 8 %, ce qui est un bon chiffre quand on n’est pas en position de gagner, maintenant l’équipe doit se positionner vers un autre candidat qui aura toute les chances d’être en « finale » ...
Un film sur la politique, ça nous manquait. On lit souvent dans les premières pages d’un roman que toutes ressemblances avec un personnage existant ou ayant existé serait le fait du hasard. Là c’est le contraire, toutes ressemblance n’est surtout pas le fait du hasard et il est vrai que sur la plupart on pourrait mettre un nom. En plus on va naviguer dans les coulisses du pouvoir et voir ce qui s’y trame, y compris les ressentiments des uns pour les autres et les crocs en jambe que l’on se donne, le point d’orgue va venir d’un discours où une phrase a été plagié à une publicité ou un article d’une marque connue et cela ne va pas échapper aux journalistes. Bien entendu ce genre d’évènement est un suicide pour quelqu’un de connu dans la sphère politique et c’est souvent un « second couteau » qui prend la faute sur lui, ce qui permet à ce dernier de rebondir parce qu’il n’est pas connu et au « gros bonnet » d’être sauvé, mais on connait le principe. On va ainsi participer aux divers débats, aux déplacements incessants, aux transactions, pour aboutir au final où les partis vont négocier les postes ministériels. Lors des réunions publique on entend les candidats chanter la Marseillaise et on ne saurait conseiller l’ENA de prévoir des cours de chants pour nos potentiels dirigeants. On va tout de même saluer les compositeurs musicaux qui ont su nous apporter quelques versions originales d’arrangement de notre chant national. Ce n’est pas le film du siècle mais on va avouer qu’il nous a détendu surtout que la rentrée politique le veut en ce moment et nous fatigue un peu, il faut l’admettre.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
21/09/2018      tweet

carre 63

[Cinévore]

Suivi par 408 membres
334 avis 

 


a vu le film au cinéma le 21/09/2018 Avis :

Alors que l'on pouvait espérer une comédie grinçante sur les coulisse d'une élection, Mathieu SAPIN en fait une comédie pantouflarde qui manque sérieusement de Peps. Faute d'un scénario qui manque de profondeur, cette satire n'arrive jamais véritablement a décollée.
Si l'on devine le cynisme et la cruauté de ce microcosme prêt à vendre père et mère pour une miette du gâteau, Mathieu SAPIN ne fait qu'effleurer le sujet que "Quai d'Orsay" ou "L'exercice du pouvoir" dans un autre genre montraient avec plus de véracité. Alexandra LAMY, Finnegan OLDFIELD et Gilles COHEN tentent de faire galoper ce poulain, plutôt percheron que cheval de course. Moyen !
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+