Mademoiselle de Joncquières
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
4

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
3
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   
Mademoiselle  de Joncquières

Mademoiselle de Joncquières

 

Réalisé par
en 2018

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

12/09/2018      tweet

carre 63

[Cinévore]

Suivi par 397 membres
321 avis 

 


a vu le film au cinéma le 12/09/2018 Avis :

Cette histoire de vengeance sur fond de cœur blessé est un vrai plaisir. Plaisir des décors, plaisir des mots, Emmanuel MOURET donne à son film une étonnante modernité. Cet amour déçu et la diabolique intrigue orchestrée par Madame de La Pommeraye est un vrai régal pour le spectateur. Les acteurs Cécile DE FRANCE formidable en femme vengeresse et Edouard BAER dont la diction fait merveille, sans oublier Alice ISAAZ nous régale de leur formidable talent. A voir et à écouter avec délectation.
 
15/09/2018      tweet

opalerider

[Spectateur]

Suivi par 5 membres
5 avis 



a vu le film au cinéma le 14/09/2018 Avis :

Marivaudage écrit et réalisé par Emmanuel Mouret, avec des dialogues ciselés, plus ou moins bien servis par des acteurs mal dirigés.
Edouard BAER et Alice Isaaz assurent. Mais Laure Calamy, vu dans 10% la série, est catastrophique et Cécile DE FRANCE ne me semble pas mérité tous ces louanges. Son jeu de visage est impressionnant c'est vrai, mais je n'ai pas du tout aimé la façon dont elle dit le texte trop classique pour elle, peut-être.
A l'arrivée, un film moderne quant à sa thématique {les rapports amoureux entre les hommes et les femmes}, plutôt bien réalisé mais desservi par certaines de ces comédiennes.
 
16/09/2018      tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 150 membres
14 amis 2111 avis 



a vu le film au cinéma le 16/09/2018 Avis :

Le film est librement adapté d’un récit de Diderot conté par l’aubergiste dans Jacques le fataliste, celui ci avait été déjà adapté en 1945 par Robert Bresson sous le titre « Les dames du bois de Boulogne ».
Nous sommes au XVIIIème siècle et Madame de la Pommeraye est une jeune veuve retirée du monde et elle est dans sa maison de campagne loin des tumultes de la vie parisienne. En ce moment elle reçoit la visite du Marquis des Arcis qui lui fait une cour assidue. Celui ci est connu pour être un libertin de la pire espèce, un Casanova qui veut atteindre son but au point de délaisser ses propres affaires. D’ailleurs Madame de la Pommeraye reçoit les conseils d’une amie qui vient la visiter de temps en temps qui lui rapporte les ragots de la capitale où cette situation fait jaser toute la noblesse. Néanmoins le Marquis se sait précédé de cette réputation sulfureuse et il a l’art et la manière de passer outre en évoquant le fait qu’un homme peut changer parce qu’il a rencontré enfin la femme de sa vie. Bref il sait être convainquant et Madame de la Pommeraye va céder aux avances du Marquis et comme tout se sait dans la capitale, on se demande combien de temps va durer l’aventure et les paris sont ouverts. Effectivement après un début très prometteur, le marquis doit s’excuser de laisser Madame, car des affaires l’appellent à Paris et dans d’autres villes, mais quoi de plus normal et Madame de la Pommeraye ne s’en inquiète pas trop, si ce n’est son amie qui lui souligne ce changement d’attitude très révélatrice ...
Bien que cela soit intimidant de passer derrière un maitre incontesté du cinéma comme Robert Bresson, Emmanuel Mouret n’a pas baissé les bras pour réaliser ce film en costumes. Bien sûr le décor a été réduit au maximum pour bien nous donner l’illusion du 18ème siècle et les dialogues ont été rendus avec une langue châtiée et littéraire qui nous donne bien l’illusion de l’époque, on va ajouter que les deux principaux personnages sont tenus de manière exemplaire par Cécile DE FRANCE et Edouard BAER et on n’en doutait pas une seconde. C’est un récit de Diderot alors on sait que celui ci va être assez tarabiscoté pour nous intriguer et nous montrer la profonde perfidie de l’âme humaine. La seule chose qui peut être dite est que Madame de la Pommeraye veut se venger tout en laissant croire au Marquis qu’ils sont bons amis et que l’aventure qu’ils ont eu ensemble n’était qu’un joyeux intermède. On pourrait penser de le rapprocher avec « Les Liaisons dangereuses » par le fait qu’il se passe dans le milieu de la noblesse, mais aussi à cause des manipulation et parce que l’on touche à l’opposition entre le libertinage et la dévotion, mais on va rassurer tout le monde, on est loin du compte et l’histoire est différente et bien entendu surprenante. Un film d’époque à ne pas rater, ce serait trop dommage.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
30/09/2018      tweet

aj

[Cinéfan]

Suivi par 99 membres
76 avis 



a vu le film au cinéma le 29/09/2018 Avis :

Un enchantement pour les yeux, pour les oreilles,

A vous rendre muet d'admiration.

pour les images, pour les costumes, pour les interprètes.

pour sa lumière, sa fluidité

pour l'éternité de son propos : Le (re)sentiment amoureux

L'amour dans tous ses états, toutes ses phases....

On pense à Marivaux, Dumas, Flaubert...


Et au regard du tapageur "me too" ça ne manque pas sel!
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+