Neuilly sa Mère, sa Mère
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
L'encyclopédie du cinéma

Mon cinémaAgenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   
Neuilly sa Mère, sa Mère

Neuilly sa Mère, sa Mère

 

Réalisé par ,
en 2017

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

08/08/2018      tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 149 membres
14 amis 2057 avis 



a vu le film au cinéma le 08/08/2018 Avis :

C’est la suite logique du film « Neuilly sa mère » et plutôt que de nommer « Neuilly sa mère 2 » qui pouvait donner une note humoristique au titre, le « sa mère » a été doublé, On prend presque les mêmes et on continue.
Que s’est-il passé pendant ses années, on a changé de président, Sarkozy a été battu par Hollande, qui lui même ne s’est pas présenté pour un nouveau mandat et sa place à été prise par Emmanuel Macron. De Neuilly sur Seine Samy Benboudaoud s’est installé à Nanterre, il poursuit ses études à Sciences Po avec beaucoup de succès et il se présente même à un concours d’éloquence. Par contre tout va mal pour la famille des Chazelles traverse une période de turbulences, l’entreprise de Stanislas est frappé de plein fouet par des militants contre la maltraitance animale et lui même est soupçonné d’avoir des comptes bancaires dans des paradis fiscaux. Alors tout ce petit monde devenu « persona non grata » chez leurs relations est allé se réfugier chez Samy à la cité Picasso à Nanterre. Charles se remet à peine de sa « sarkozyte aigu » et Sami est obligé de composer avec tout ce monde alors que lui même est séparé temporairement de sa copine Marie qui est partie poursuivre ses études outre Manche ...
C’est une comédie amusante et très délassante, en fait elle est peuplée de « lieux communs », mais c’est voulu et en plus s’est fait avec beaucoup de finesse. On a utilisé les même acteurs que pour le premier volet à part Rachida Brakni qui avait le rôle de Djamila de Chazelle, la tante du jeune Samy, l’actrice n’était pas libre et elle a été remplacé au pied levé par Sophia Aram. Quelques invités de marque comme Arnaud Montebourg, Julien Dray et Eric Dupont-Moretti, on va ajouter Josiane Balasko. On va apprécier le fait que Fatsah Bouyahmed joue le responsable de la section du « Front national » avec une perruque blonde et en prenant le nom de Jean Dupont. Un film bourré de gags et qui est fait pour plaire à tout le monde et même concilier ceux qui ne seraient pas. Bref une bonne partie de plaisir pour ce film qui se veut sans aucunes prétentions.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+