Nicky Larson et le parfum de Cupidon
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
5

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
2
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteurs
1
Vidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membre
1
Vod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   
search
Nicky Larson et le parfum de Cupidon

Nicky Larson et le parfum de Cupidonnote

 

Réalisé par ,
en 2018

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

06/02/2019      partager tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 158 membres
18 amis 2219 avis 



suivre
note a vu le film au cinéma le 06/02/2019 Avis : note
Le film est adapté du héros de dessin animé diffusé pendant le club Dorothée dans les années 90. Pour acquérir les droits Philippe Lacheau a rencontré le créateur du manga Tsukasa Hojo qui a accepté le scénario.
Nicky Larson est un garde du corps et c’est aussi un détective privé très efficient, il faut dire aussi qu’il est un obsédé sexuel compulsif, abonné à plusieurs magazines très hot et voyeur à l’occasion. Il vit en colocation avec Laura qui est la sœur de Tony un ami de la première heure de Nicky qui est décédé dans ses bras et à qui le détective a promis de s’occuper de Laura qui lui sert de collaboratrice (en tout bien tout honneur). Une nouvelle mission attend notre détective privé il s’agit de convoyer un « parfum » assez particulier et pour se faire il faut rencontrer Letellier. Ce dernier va présenter le produit à Nicky et à Laura, le parfum de Cupidon va rendre irrésistible celui qui l’utilise et l’effet va rester permanent après une période définie, sauf si on utilise l’antidote qui se trouve au cul du flacon. Pour prouver ses dires Letellier s’asperge du parfum et c’est Nicky qui va en sentir les effets, pour le démontrer de façon définitive Letellier parfume Laura et lui propose d’aller voir un jeune homme bien bâti qui se fait bronzer allongé sur la pelouse, mais au moment où la jeune femme se rend vers le bellâtre elle est bousculée et chute contre Pancho un homme d’entretien du parc qui va bien sûr tomber sous le charme. En fait cette bousculade était organisée par des bandits venus s’emparer de la mallette contenant le parfum convoité...
Bien entendu c’est un film avec un scénario complétement déjanté et loufoque dont Philippe Lacheau a le secret, c’est un « dessin animé » dans le monde réel avec des ralentis montrant le coté burlesque et saugrenu de la scène. Malgré le fait que ce soit lourd et grotesque, on ne peut s’empêcher de rire et on va dire que c’est fait pour. Bien que le début se passe dans un « Paris » imaginaire le reste se passe dans le midi de la France. Bien sûr le réalisateur prend le premier rôle et il emploie son complice de toujours Tarek Boudali et du beau monde même dans des petits rôles comme Didier BOURDON, Gérard JUGNOT, Audrey Lamy, Chantal Ladesou, Raphaël Personnaz et bien entendu une guest de luxe Pamela Anderson dans le rôle d’une star. On va aussi signaler la présence éphémère de Dorothée. Bien sûr on savait qu’il ne fallait pas prendre ce film au sérieux et va même dire qu’on en redemande, bref on passe un bon moment pour un film assez court (1h30) mais assez intense, ça mérite bien 3 étoiles et demi.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
11/02/2019      partager tweet

carre 63

[Accro au ciné]

Suivi par 480 membres
398 avis 

blog 


suivre
note a vu le film au cinéma le 11/02/2019 Avis : note
Bon franchement, pas grand chose à sauver de cette adaptation lourdingue qui enfile les gags de mauvais goûts même pas drôles. Il y a un comique (?) de répétition (Nicky Larson est obsédé sexuel) qui tourne vite à vide. Les scènes d'actions sont pas terribles non plus. Peu-être un petit accessit à Élodie FONTAN qui tente de donner épaisseur à son personnage. Mais rassurez-vous, le public sera au rendez-vous.
 
14/02/2019      partager tweet
Avis Cinéma
rosalie210

[Cinéphil]

Suivi par 625 membres
4 amis 1134 avis 

facebook blog 


suivre
note a vu le film au cinéma le 14/02/2019 Avis : note
Quand le "Monde" titre son article web en date du 9 février 2019 "Tsukasa Hojo, un mangaka complexe qui va bien au-delà de son chef-d'oeuvre "Nicky Larson" ("City Hunter" en VO) je ne peux qu'applaudir des deux mains. On est bien loin désormais du manga-bashing des années club Dorothée dans la presse française. Tsukasa Hojo mélange en effet les genres avec un talent hors pair et pas seulement en passant sans transition du tragique au burlesque et d'un dessin détaillé, plein d'action et réaliste à un dessin comique caricatural. J'ose à peine imaginer la réaction des idéologues de la famille tendance "manif pour tous" devant son manga seinen "Family Compo" où les Watanabe ont échangé leur rôle, la mère ayant été assignée homme à sa naissance par la génétique et la société et le père, ayant été de même assigné femme. Leur neveu qu'ils hébergent est quant à lui amoureux de sa cousine qui refuse d'être définie par son genre ce qui est source de confusions et d'interrogations. Si j'évoque "Family Compo" c'est aussi pour faire mieux comprendre ce qu'est réellement "City Hunter". Dans un polar/film d'action classique, le héros se doit d'être un séducteur hyperviril et les femmes, des "clodettes" qui lui servent de faire valoir. "City Hunter" est une subversion complète de ce schéma avec son héros qui se fait taper dessus chaque fois qu'il fait "mokkori" (c'est à dire à chaque fois qu'il a une érection) par sa "partenaire", Kaori (Laura en VF) qui veille à réfréner ses ardeurs, ardeurs qui restent par ailleurs parfaitement stériles face à des femmes certes hyper-sexy mais toutes plus fortes les unes que les autres (dans la lignée des "Cat's eye"), lesquelles l'envoient tout simplement balader ou le mènent par le bout du nez (comme le faisait Tam avec l'inspecteur Quentin dans "Cat's eye"). La relation Ryo/Nicky-Kaori/Laura est par ailleurs marquée par l'empêchement et la confusion des sentiments mais aussi des identités. Kaori est un garçon manqué qui passe son temps à repousser/réfréner les manifestations sexuelles de Ryo à l'aide de son énorme marteau mais en même temps, elle aimerait le séduire et être aimée de lui. Ryo de son côté se comporte envers Kaori tantôt en protecteur, tantôt en partenaire dans une relation asexuée d'associés/d'amitié virile. Il fuit son intimité dans la boutade et nie sa féminité tout comme il laisse les coups de marteau l'émasculer: c'est tellement plus facile que d'aller sonder ses zones d'ombre.

Le fait est que Philippe LACHEAU a compris ce qui fait l'essence de "City Hunter" même s'il n'a pas réussi complètement à le traduire. S'il a en bouché un coin à ceux qui le dénigraient c'est qu'il est incontestable qu'il aime et respecte cette œuvre (il a d'ailleurs obtenu le soutien de son auteur). Ce n'est pas par hasard que le parfum de Cupidon assigne à Nicky un objet de désir masculin (Letellier joué par Didier BOURDON). Celui-ci est traité sur le mode de la bouffonnerie mais cela entre bien dans la valse des places et des identités qui caractérise l'œuvre de Tsukasa Hojo. Dommage que son interprétation de Nicky soit aussi neuneu, parfois à la limite de la parodie alors que tout l'intérêt du personnage réside dans le fait que la façade comique "bébête" dissimule une dimension tragique qui ne l'est pas du tout. En dépit de cette limite, il parvient quand même à bien retranscrire la complexité de sa relation avec Laura. Et ce d'autant mieux que Élodie FONTAN est absolument parfaite dans le rôle, un rôle dont Philippe LACHEAU montre bien toutes les facettes (marteau compris mais il n'abuse pas de l'engin non plus). Sa relation avec Nicky est motrice comme dans le manga et le dessin animé (mention spéciale aux passages cultes où ils ne forment plus qu'une seule entité chorégraphique comme la case iconique où Nicky tire à travers ses jambes à elle). Le dynamisme du film concerne également les scènes d'action, intenses et la mise en scène, ingénieuse, notamment dans le découpage des scènes, parfois revues sous un nouvel angle qui apporte des informations cruciales. Reste qu'outre son jeu, Philippe LACHEAU doit également affiner ses personnages secondaires, pas très drôles, ses gags, souvent très lourds et ses clins d'œil à la génération club Do, pas toujours bien écrits et intégrés (même si le cameo de Dorothée est sympa). Un peu plus de travail sur l'atmosphère polar (délaissé au profit de la comédie) ne ferait pas de mal non plus. Mais pour un premier essai, c'est plutôt pas mal.
 
15/02/2019      partager tweet
Avis Cinéma
Alol7

[SuperCinéphil]

Suivi par 71 membres
8 amis 667 avis 



suivre
note note a vu le film au cinéma le 07/02/2019 Avis : note
Dès l’annonce de l’adaptation de Nicky Larson par l’équipe de Philippe Lachaux, je l’ai mis dans ma liste de mes films les plus attendus de 2019.
Malgré la vague déferlante des critiques bien avant sa sortie que j’ai pu lire sur les réseaux sociaux : parce que c’est une adaptation occidentale, un film Français... . Bref un ramassis de conneries que seuls les fermés d’esprit sont doués. Bref, ces gens là vont se prendre une sacrée claque. Parce que ce film est une bombe, une réussite et une maîtrise totale à l’œuvre Japonaise. Le film marie parfaitement action et humour tout au long du film.

L’histoire reprend un épisode du manga (si je ne me trompe pas) parce que des scènes ou dialogues me disaient très clairement quelque chose. Il y a vraiment qu’une chose à dire sur cette production : c’est un respect total à l’œuvre Japonaise. Au niveau de l’écriture, c’est vraiment l’ambiance du manga entre le style d’humour et l’action. Les décors (l’appartement de Laura), le look et la personnalité des personnages sont totalement respectés. C’est parfaitement interprété : Philippe Lacheau est impeccable et Élodie FONTAN est magnifique (peut-être un peu trop belle pour une fille en garçon manqué, non ?). Un duo parfait qui a eux deux amènent aussi un peu de sentiments à cette production (surtout Laura est vraiment bien travaillée) et représente une copie parfaite au duo du manga. Les acteurs secondaires aussi sont très convaincants (Tarek Boudali a trouvé un rôle amusant et délirant qui lui va très bien).
Le rythme est très dynamique entre humour et action. Concernant l’humour, le film enchaîne les gags du début jusqu’à la fin (dont certains où l’on rit franchement). Quand on sait quelle équipe en est à l’origine, c’est peu étonnant.
Là où cette production surprend le plus c’est sans doute les scènes d’action : entre une magnifique scène à la première personne (avec s’il vous plaît une des musiques de Nicky Larson) à en donner des frissons et une scène d’action finale à la Kingsman vraiment jouissive.

Nicky Larson est une production parfaitement réussie en tant que film mais aussi en tant qu’adaptation. Pour ma part, je n’ai pas arrêté de répéter dans mes critiques que cette équipe-là a de l’avenir et a compris ce que c’était le cinéma et l’humour. Quel fierté de savoir que c’est Français en plus. Honnêtement que tous les gens qui critiquent sans avoir vu ou ceux qui mettent la note la plus basse doivent arrêter de regarder des films. On aime ou on n’aime pas mais objectivement il y a un travail de dingue derrière (en tant qu’adaptation, en tant que comédie ou en tant qu’action) pour ne pas reconnaître un minimum de qualité. Sincèrement, félicitations à Philippe Lacheau et à son équipe : c’est un vrai travail de génie et je me suis régalé ! Merci encore une fois les gars.
 
20/02/2019      partager tweet

bouille49

[Spectateur]

Suivi par 4 membres
3 avis 

youtube 


suivre
note a vu le film au cinéma le 20/02/2019 Avis : note
bonsoir
sans conviction? parti en famille regarder Nicky Larson, pas déçu!
un film smiley à l'honneur, excellent scenario, personnages en rapport avec le manga, de la franche rigolade ! mort de riresmiley
aucune envie desmiley, à voir absolument pour "oublier" les soucis
la FRANCE à quelques réalisateurs comiques.
 
18/03/2019      partager tweet
Avis Cinéma
UniCoco

[CinExpert]

Suivi par 19 membres
2 amis 12 avis 



suivre
note a vu le film au cinéma le 18/03/2019 Avis : note
Je suis agréablement surprise par ce film qui fut très sympathique.
L'humour est présent dans tout le film et peut ainsi plaire à chacun.
Je le recommande donc très fortement pour son humour et ses effets spéciaux super.
A voir!

vu au Gaumont Amiens
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma