Première année
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
3

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinémaAgenda des sorties au cinémaActualités des films et acteurs
1
Vidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
Créer mon compte / Me connecter   
Première année

Première année

 

Réalisé par
en 2018

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

13/09/2018      tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 149 membres
14 amis 2073 avis 



a vu le film au cinéma le 13/09/2018 Avis :

Le film a été présenté en avant-premières au Festival du Film francophone d’Angoulême 2018. Le réalisateur nous raconte la violence de cette première année de médecine et il en parle en connaissance de cause puisqu’il l’a vécu lui même.
C’est les résultats du concours de médecine, les premiers vont donc choisir leur voie, en général médecine et certains peuvent avoir un choix secondaire, soit pour être dentiste, ou kiné ou pharmacie, c’est la deuxième fois pour Antoine Verdier et il n’a pas de chance, à un rang près dans le classement il aurait pu passer en deuxième année de médecine, mais le sort en a voulu autrement et Antoine veut être médecin, pour lui c’est une vocation et tant pis, il se désiste, il va faire une troisième année. Benjamin Sitbon, lui arrive directement du lycée, son père est chirurgien et on lui a dégoté une chambre de bonne à deux pas de la fac, comme c’est un tout nouveau il ignore tout des us et coutume de cette première année, il ne savait pas qu’il aurait pu suivre une prépa dès la mi-août alors que beaucoup sont en vacances, qui les places de devant dans l’amphi sont les plus chères et qu’il vaut mieux se présenter nettement en avance pour être « bien situé ». Antoine et Benjamin deviennent vite amis, le premier connait bien les codes pour l’avoir vécus et le deuxième se laisse absorber facilement par le système. Alors vont commencer des périodes de révisions assez intenses où l’on se détend en faisant des maths ou de la physique ...
Le film nous montre la galère du première année de médecine qui est conscient qu’il va passer un concours très sélectif qui même augmente sa difficulté d’année en année, c’est le fameux numerus clausus qui va écrémer le nombre d’étudiant qui pourront poursuivre les études. A la question c’est donc les meilleurs qui passent, la réponse n’est pas vraiment évidente et l’étudiant à peine sorti du lycée affronte des études supérieures qui les classent et les opposent les uns aux autres. Que dire de plus sinon que la population est en constante croissance et que les campagnes deviennent des déserts médicaux. Vincent Lacoste qui était interne dans le film « Hippocrate » avec le même réalisateur rétrograde en première année et il est bien accompagné d’un excellent William Lebghil, tout deux vont nous faire vivre les journées marathon des étudiants en médecine qui finissent dans un énorme hangar impersonnel avec des tables individuelles toutes alignées. Mais il y a vraiment une histoire qu’il vous faudra découvrir avec les différences de motivation de l’un et de l’autre et des évènements qui vont venir perturber ce programme très serré que les deux amis avaient mis en place. Un très bon accompagnement musical et un e histoire avec beaucoup de rythme, filmé en temps en temps comme un reportage. Un film à ne pas rater assurément

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
14/09/2018      tweet

carre 63

[Cinévore]

Suivi par 368 membres
292 avis 

 


a vu le film au cinéma le 14/09/2018 Avis :

Après les réussis "Hippocrate" et "Médecin de campagne", Thomas LILTI continue de nous proposer des fictions sur le monde médical avec un regard sensible sur un milieu qu'il connait bien. Dans cette fameuse "Première année" plutôt infernale à vrai dire, le duo Vincent LACOSTE et William LEBGHIL tout en flegme et empathie sont tous les deux excellents en bourreaux de travail. LILTI montre parfaitement la compétition sans merci pour décrocher ou non le Graal. C'est plaisant et vise juste. Reçu en deuxième année !
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+