Tintin et le mystère de la Toison d'or
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
L'encyclopédie du cinéma

1
Créer mon compte / Me connecter   
search
Tintin et le mystère de la Toison d'or

Tintin et le mystère de la Toison d'ornote

 

Réalisé par
en 1961

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Avis & critiques Streaming VOD Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

04/10/2011      partager tweet
Avis Cinéma
xilefz

[Guru Expert]

Suivi par 914 membres
69 amis 2351 avis 

facebook youtube twitter insta tumblr blog 


suivre
note a vu le DVD le 03/10/2011 Avis : note
Un bon film avec les personnages cultes d'Hergé. Une bonne petite comédie à découvrir.
 
11/07/2019      partager tweet

Roegiest

[Cinéfan]

Suivi par 44 membres
237 avis 



suivre
note a vu le film au cinéma le 00/00/1970 Avis : note
Dès la première scène où un facteur à vélo pédale sur une petite route de campagne, on oublie que l’on regarde un film et on entre de plain-pied dans l’univers d’Hergé !

On sent un respect et un soin particulier de la part du réalisateur pour ne pas trahir ou dénaturer le ton des albums. Jean-Jacques Vierne a, en effet, évité tout effet cinématographique trop marqué, pas de plongées, de contreplongées, de contrechamps ou de gros plans, la caméra est placée à hauteur d’homme. L’image a été éclairée de façon assez plate, sans ombrages ou contre-jours, pour coller au plus près des dessins d’Hergé et le passage de l’image dessinée à celle de l’écran est convaincant.

Dans le rôle du petit reporter à la houppette, Jean-Pierre Talbot est d’une étonnante ressemblance ! C’était un jeune moniteur de sport de 18 ans repéré sur la plage d’Ostende où il passait ses vacances (**). Hergé validera ce choix audacieux d’un inconnu, totalement amateur, dans le rôle-titre.

Le personnage du capitaine Haddock est joué par Georges Wilson qui en fait un personnage truculent et fort en gueule. C’est Georges Loriot, un clown et acteur occasionnel qui joue le professeur Tournesol de façon épatante. Le choix de Max Elloy s’imposait pour personnifier Nestor, le domestique de Moulinsart, où il est parfaitement crédible.

Il est très rare qu’un film qui tente de transposer à l’écran une bande dessinée soit entièrement satisfaisant. Malgré les critiques et les avis négatifs de certains tintinophiles, « Tintin et le mystère de la Toison d’or » me semble être très proche de l’univers d’Hergé. Jean-Jacques Vierne a réussi à capter et à traduire l’esprit des albums, là où d’autres (sorry Mister Spielberg) ont simplement utilisé un personnage mythique pour cuisiner leur cinéma personnel.

(**) C’est Chantal Rivière qui a découvert ce sosie de Tintin. Elle était la fille de Jacques Van Melkebeke, le scénariste fantôme d’Hergé.
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma