Victimes
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
8

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
6
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
Créer mon compte / Me connecter   
Victimes

Victimes

 

Réalisé par
en 2012

Donnez votre note
Film, images, jaquettes News Avis & critiques Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

10/08/2013      tweet

leduffpascal@CP

[]

Suivi par 779 membres
10 amis 1164 avis 



a vu le film au cinéma le 19/09/2012 Avis :

' Quelque chose en moi ne tourne pas rond ' nous dit François dans ce film qui s'ouvre sur un lent monologue où ce jeune homme à l'accent lyonnais prononcé fait part de ses inquiétudes à un psychiatre. Il sent qu'il est sur le point de craquer et qu'il est prêt à commettre le pire.

Robin Entreinger s'est lancé dans une entreprise risquée, celle de raconter la genèse d'un psychopathe sur le point de passer à l'acte, avec une absence de moyens qui fait rivaliser cette production modeste dans ses moyens à un ' reportage de France 3 Rhone-Alpes ', commentaire souvent entendu à voix haute ou à pensée basse après la première projection. Mais si la télévision publique offrait des oeuvres aussi fortes, on irait peut-être moins souvent au cinéma.

Le récit de ce jeune homme isolé, manifestement depuis très longtemps, sur le point de craquer mais qui tente d'échapper à son funeste destin s'avère assez impressionnant et imprime notre psyché malgré quelques maladresses de style et de jeu. Les échanges de ces deux personnages révèlent sans se détourner le côté le plus noir de l'âme humaine, dans un dépouillement esthétique radical et décortiquent au plus juste le tréfonds de l'âme humaine, avec un sujet original et une intrigue rigoureuse, qui montre comment un homme va passer - ou pas - au meurtre.

Le réalisateur capte la naissance du mal avec une rare justesse. Le tueur en devenir ne voit déjà plus des êtres humains, il voit des cadavres. Sa peur de l'autre, sa détestation de ceux qui ne le voient pas, ses phrases choc comme ' j'ai déjà tué des animaux à la ferme ' ; ' j'aime les émissions sur les serial-killers ' ; ' les gens meurent, la vie n'est pas si précieuse ' ou ' j'ai joué avec un couteau sur mon bras ' pour expliquer une coupure sur son bras. Il n'est guère plus rassurant quand il évoque la sensation physique de la lame sur son bras avant d'essayer la même chose sur celui des autres. Au fil des séances, une personnalité morbide se dessine. Chacune de ses paroles est comme une promesse, chacun de ses actes une menace, mais jusqu'où ira-t-il ?

Le suspense est total, faisant d'une autostoppeuse innocente une proie et leur voyage en commun d'autant plus lent. Si l'on pense dans un premier temps que le psy va tenter de le guérir, il semble lui-même glisser dans l'esprit de son patient. Valentin Bonhomme rend concrète l'inquiétude que son personnage fait naître et le croiser dans les rues de Strasbourg ou au village fantastique n'était guère rassurant.

Malgré quelques faiblesses d'interprétation ( le psy et sa femme notamment ) et la lourdeur de l'utilisation de la chanson de Damien Saez, Regarder Les Filles Pleurer ( ' Et je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses ' ), Victimes est un vrai film de peur, ce qui n'est plus si courant dans le cinéma fantastique, souvent limité à de l'épate facile, à du gore ou à un excès d'humour ou à un abus de citations plus ou moins envahissantes. Ces critères sont parfois positifs mais si l'on aime le genre, c'est aussi pour être un peu inquiet en sortant de la salle et en arpentant des rues désertes en rentrant chez soi.

Victimes n'est vraiment pas loin de susciter cet effet, malgré un final qui laisse planer le doute sur le rôle du psychiatre, une conclusion pas nécessairement utile. Les quelques réserves sont mineures en comparaison avec l'effet globalement ressenti.
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+