Films Cinéma et TV sur notreCinema
3

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
2
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   
followinstasearch

News Fil twitter Hommages Festivals

La fin d'un rockeur: Ce bon vieux Dick est parti!


Né Hervé Forneri le 24 avril 1945, Dick Rivers est le fils unique d'un couple de commerçants niçois. Son père, André Forneri, était boucher dans la cité de la côte d'Azur. Féru de musique américaine, Dick Rivers est parti très jeune visiter les Etats-Unis. C'est là qu'il découvrira réellement le blues, puis le rock and roll dont il deviendra un véritable passionné. Selon la légende, Dick Rivers se verra offrir sa première guitare à l'âge de 12 ans, mais ne s'intéressera que très peu à l'instrument, préférant écouter de la musique plutôt que d'en jouer. Le micro en main, il fait en tout cas partie de ceux, avec Eddy Mitchell et Johnny Hallyday, qui ont contribué à la popularité du rock and roll en France, dans les années 60. Dick Rivers, le pseudo de Hervé Forneri, est inspiré d'un personnage interprété dans le film Loving you par Elvis Presley, dont il était évidemment un grand admirateur.


C'est en 1961, à à peine 17 ans, que Dick Rivers fonde le groupe "Les Chats Sauvages" avec des amis lycéens. Le groupe est un rival direct des "Chaussettes noires" qui avaient alors pour leader Eddy Mitchell. Le groupe de Dick Rivers est repéré par un certain Jean-Claude Camus, qui deviendra leur manager. Leur collaboration donnera naissance à certains tubes de la déferlante rock en France comme l'inoubliable Twist à Saint-Tropez. Après deux années de succès, Dick Rivers, chanteur leader, quitte pourtant Les Chats Sauvages pour entamer une carrière solo qui sera riche de plus d'une trentaine d'albums, dont trois en anglais. Les Chats Sauvages se reformeront brièvement en 1982, pour l'enregistrement d'un album.

Dick rivers en solo
Le premier album solo de Dick Rivers, Baby John, sort à l'automne 1962, et est très vite couronné de succès. Par la suite, Dick Rivers travaillera avec les plus grands du métier comme Alain Bashung, Mike Shannon ou encore Willy Lewis. On retient notamment de cette période trois albums avec Bashung au début des année 1970 (The Rock Machine, Rockin' along / The river's country side, et Rock & roll star), mais aussi quelques chansons écrites plus tard par Didier Barbelivien, comme Nice baie des anges ou N'en ajoute pas mignonne.

En tant que spécialiste du rock à l'américaine, RMC confiera naturellement à Dick Rivers une émission sur ce thème. Mais les années 90 seront un peu moins fructueuses pour Dick Rivers qui fera les frais d'une image quelque peu démodée. Le chanteur ne s'en laissera pas compter et Dick Rivers enregistrera néanmoins un album à Austin, au Texas, pour rendre hommage à Buddy Holly (Holly days in Austin en 1991).

Dans les années 2000, Dick Rivers créera de nouvelles collaborations avec la nouvelle vague de compositeurs français tels que Miró, M, Mickey 3D ou Mathieu Boogaerts, ce qui lui permettra de connaître un nouvel élan artistique. En 2006, un album intitulé Dick Rivers sort dans les bacs avec notamment Benjamin Biolay, Matthieu Chedid et Mickey 3D à la manoeuvre. Cinq ans plus tard, Dick Rivers sort Mister D, un album clé suivi d'une tournée pour ses 50 ans de carrière. Au printemps 2014, il sort encore Rivers, mais doit annuler la tournée à cause d'une mauvaise chute.

Dick Rivers a fait quelques apparitions au cinéma, notamment dans deux films de Jean-Pierre Mocky, La Candide Madame Duff en 1999 et Le Furet en 2003. Il montera aussi sur les planches du Théâtre national de Chaillot pour Les Paravents, pièce de Jean Genet, en 2004. Malgré tout cela, Dick Rivers restera marqué par son image de vieux rockeur à la banane et relativement boudé par les émissions populaires de variété. Il n'hésitera pas à citer des exemples dans son autobiographie Mister D, sous la forme d'une série d'entretiens avec le journaliste Sam Bernett, parue en 2011.

Micheline, Monique, Babette : les femmes de Dick Rivers
Dick Rivers aura partagé la vie de plusieurs femmes. Une première union avec Micheline Davis donne naissance à un fils, Pascal, en 1965. Mais emporté par la célébrité, Dick Rivers vit un véritable coup de foudre avec Monique, dite "Mouche", productrice dans le monde de la musique au moment de leur rencontre, en 1966. Suivront treize années de vie commune qui feront notamment de Dick et Monique Rivers un des couples vedettes des années 1970. En 1979, Dick Rivers rencontre sa troisième épouse, Babette, qui plongera un temps le rockeur dans une double vie. Monique Rivers demandera le divorce en 1980, mais restera malgré tout très proche du chanteur jusqu'à sa mort. Elle est décédée le 18 mai 2018 et a été inhumée au cimetière du Père Lachaise à Paris.

Pascal et Natala (Forneri) Rivers, les enfants de Dick Rivers
Dick Rivers avait un fils unique, Pascal, né en 1965 de son union avec Micheline Davis. Il était également grand-père, un petit-fils nommé Joseph étant venu agrandir la famille en 1998. Dick Rivers avait aussi pris la décision d'adopter Natala, la fille de Monique, issue d'une précédente union. La presse people rapporte que Dick Rivers la considérait comme sa propre fille.

Dick Rivers est décédé le mercredi 24 avril 2019, à Paris. Un décès brutal, le chanteur et son entourage n'ayant jamais alerté sur son état de santé. Dick Rivers sortait d'une grande tournée qui l'avait porté sur scène jusqu'au début du mois d'avril. Sur son site officiel, le chanteur remerciait ses fans à l'issue de cette série de concerts pour "tous ces bons moments tout au long de l'année 2018". "J'ai été très heureux de vous retrouver. Je vous donne rendez-vous prochainement dans les salles de France en vous souhaitant le meilleur pour 2019", disait encore Dick Rivers dans ce court message resté en ligne sur son site officiel.



C'est un cancer qui a emporté Dick Rivers, selon son manager. La nature de la maladie n'a pas été précisée. "J’ai la grande tristesse de vous annoncer que Dick Rivers @riversdick est décédé cette nuit des suites d’un cancer. Nos très affectueuses pensées à son épouse Babette ainsi qu’à toute sa famille", a écrit Denis Sabouret, le manager de la star sur Twitter.

Discographie de Dick Rivers : ses meilleurs albums
Difficile d'évoquer de manière exhaustive la discographie de Dick Rivers qui commence par sept 45 tours et deux albums 33 tours entre 1961 et 1962 avec les Chats Sauvages pour se terminer par Rivers en 2014. Dick Rivers a sorti au total une trentaine d'albums studio en solo, trois albums live, 170 singles et trente-huit 45 tours. Parmi les meilleurs albums de Dick Rivers, citons Voulez-Vous Danser ?, Je Ne Suis Plus Rien Sans Toi et Rien Que Toi en 1964, J'ai Embrassé Une Fille en 1965, De Luxe en 1979, Tendre Teddy Boy en 1980, Sans Légende en 1982, Le Mauvais Joueur en 2006, L'Homme Sans Âge en 2008, ou encore Mister D en 2011.


La fin d'un rockeur: Ce bon vieux Dick est parti!
 Lu 216 fois - Date 25/04/2019 
News de jamesbond
suivre
     share tweet  


décès de Jean Pierre Marielle le 24 Avril 2019 à 87 ans


Jean Pierre Marielle vient de tirer sa révèrence à 87 ans d'un cancer.Dans les dossiers je parlais de ma rencontre avec Jean Pierre Marielle à odyssud en 1988,sur la valise avec Michel Constantin qui était son ami.Et l'autre au téléphonne chez lui.De nombreux films et pieces de théatre jalonnent sa carrière. (La valise,climats,que personne ne sorte,et bien d'autres.au revoir l'artiste.photos B.F.théatre barriére toulouse 2008/


décès de Jean Pierre Marielle le 24 Avril 2019 à 87 ans
 Lu 703 fois - Date 24/04/2019  - Plus d'info sur le film La Valise
News de costa
suivre
     share tweet  


Hommage à Agnès Varda décédée dans la nuit du 28 au 29 mars 2019


« L’émotion c’est quelque chose qu’on ne peut pas contrôler. Oh oui bien sûr c’est rigolo que Vilar mette ses lunettes noires en moustache plutôt que normalement, il regarde ses comédiens. Mais moi je… je vois surtout qu’ils sont morts, voilà. Et je leur apporte des roses et des bégonias. A Casarès qui n’est plus là, des bégonias. A Gérard Philippe qui n’est plus là, pour Noiret qui est mort, pour Denner qui est mort, pour Germaine Montero qui est morte, pour Vilar que j’admirais tant, pour ce jeune homme flamboyant. Toutes les jeunes filles étaient amoureuses de Gérard Philippe. Voilà, il est mort. Je les pleure, très sincèrement. Et je les expose comme une artiste qui est fière de montrer ce qu’elle sait faire, qui est fière d’être invitée, qui est fière que les gens disent « Ah les belles photos, ah la belle chapelle ». Comme ils étaient jeunes et beaux. Evidemment je pense à Jacques. Il n’y a pas de mort qui ne rebondisse sur Jacques. Il n’y a pas de larmes, il n’y a pas de fleurs, de roses et de bégonias que je ne jette pour Jacques. Il est le plus chéri des morts. » (Les Plages d'Agnès)

Agnès Varda les a rejoints au firmament du cinéma français. Elle qui avait commencé sa carrière comme photographe et avait fixé pour l'éternité des clichés des plus grands acteurs du TNP dirigé par Jean Vilar au début des années 50 avait aussi rendu éternel son cher Jacques Demy en lui offrant l'un de ses plus beaux films "Jacquot de Nantes", reconstitution de son enfance alors même qu'il ne lui restait que quelques mois à vivre. Elle avait également filmé Michel Legrand disparu deux mois avant elle dans son chef-d'oeuvre, "Cléo de 5 à 7" qui abordait l'étroite relation entre la vie et la mort, un leitmotiv de toute son oeuvre.
Agnès Varda laisse derrière elle outre son oeuvre de photographe et d'artiste plasticienne une cinquantaine de films et en tant que première cinéaste française femme a avoir reconnu une reconnaissance internationale éclatante (Trois César dont un César d'honneur, un Lion d’Or à Venise, une Palme d’honneur à Cannes, un Oscar d’honneur), un héritage inestimable.


Hommage à Agnès Varda décédée dans la nuit du 28 au 29 mars 2019
 Lu 7281 fois - Date 29/03/2019 
News de rosalie210
suivre
     share tweet  


Hommage à une Star... Richard Widmark


Richard WIDMARK
Richard Widmark nous quittait le 24 Mars 2008.
Croyez le ou non, il débute en 1937 dans une pièce radiophonique... "Les Misérables" avec Orson Welles !

Le public le découvre en 1947 dans le film Le Carrefour de la mort, de Henry Hathaway.
La scène où il pousse une infirme du haut d'un escalier dans un grand éclat de rire restera gravée dans les mémoires.
De rôles de "méchants" il passe à celui qui défendra la cause indienne dans "Les Cheyennes"" de Henry Hathaway, et il incarnera une "légende" de l'ouest, Jim Bowie dans Alamo seul film réalisé par John Wayne..
En 1995, la cinémathèque française lui rend hommage, en sa présence, en programmant 27 de ses films.
Trop de films à citer, celui qui aura un duel avec ""l'Homme aux colts d'or"", le "Sergent la terreur" ou encore celui changera le cours de l'Histoire à ""OKINAWA"" Lewis MILESTONE -1950-
Et ce ""Madigan"", flic créé un certain Don Siegel qui plus tard nous offrira la suite logique... ""L'Inspecteur Harry"" !
Gamin, je t'adorais Richard, j'ai vu la totalité de tes films...
Ceci est mon hommage !



Hommage à une Star... Richard Widmark
 Lu 8759 fois - Date 24/03/2019 
News de geka
suivre
     share tweet  


Georges Delerue... musique et Cinéma


Georges DELERUE

nous quittait le 20 mars 1992.
T'imagines le nombre de films à mentionner dans lequel on entend ses partitions ?
Quelques-uns... Hiroshima mon amour, Classe tous risques, Le Mépris, l'homme de Rio, 100 000 dollars au soleil... le Corniaud, le vieil homme et l'enfant... Tendre poulet, l'été meurtrier et... Platoon !
et tant d'autres...
Y'a une musique qui m'a tiré des larmes sur des images qui hélas sont encore d'actualité..
La 25ème heure (1967)

et cet homme...Anthony QUINN
qui a oublié comment on pouvait sourire..
Georges, tes musiques résonnent encore dans le ciné...
Hommage..




Georges Delerue... musique et Cinéma
 Lu 9834 fois - Date 20/03/2019 
News de geka
suivre
     share tweet  


La voix française de Marlon Brando et d'autres s'est éteinte


Il était la voix française de Marlon Brando, John Wayne et Gene Hackman ou encore Karl Malden s'en est allé, je parle de l'acteur William SABATIER.

Il est décédé dimanche à Limoges à l’âge de 95 ans.


 Lu 10255 fois - Lien La voix française de Marlon Brando et d'autres s'est éteinte
- Date 18/03/2019 
News de FREDCLOCLO
suivre
     share tweet  


avt premiére styx mazarin aix le 12//3/19


dans le cadre du festival Nouv.o.monde et sciences po,l'actrice Susanne Wolff est venu participer au débat à la fin du film.Le film sortira le 27 mars .C'est un beau film,qui a obtenu plusieurs prix,l histoire ,au début du film,on voit des voitures qui roulent vite,un accident,un blessé,et Rike,qui est mèdeçin urgentiste,arrive sur le lieu de l'accident,ensuite elle est à Gibraltar ou elle a planifié un voyage en mer de Gibraltar à l'ile de l'Ascension,seule en mer,une grosse tempète arrive et la suite à voir au cinéma.


avt premiére styx mazarin aix le 12//3/19
 Lu 10179 fois - Date 13/03/2019  - Plus d'info sur le film Styx
News de costa
suivre
     share tweet  


rester muet... d'admiration, Harold Lloyd


Harold LLOYD

Que serait le cinéma sans lui ?
Les "vieux cinéphiles" comme moi sont restés "muet" devant ce type accroché à une pendule...
Dans les années 20, sa popularité était telle qu'il devançait le grand Charles Chaplin !
Il signe un contrat avec "Pathé" pour produire un film par mois.. En 1922, "Le talisman de grand-Mère" obtint un succès colossal !
Mais c'est "Monte la dessus"... qui en fera une Star internationale !
La musique était signée par le grand compositeur Carl Davis !
hommage...



rester muet... d'admiration, Harold Lloyd
 Lu 8982 fois - Date 08/03/2019 
News de geka
suivre
     share tweet  


20 ans déjà.. un 'Maître' du 7 ème Art tirait sa révérence !


Il y a 20 ans aujourd'hui, "Le" plus grand des réalisateurs nous quittait...
Stanley KUBRICK

Stanley KUBRICK, qui a collectionné les chefs d’œuvre depuis 1951.
Quelle scène choisir ? L'ultra-violence avec l'Orange ? La pierre philosophale avec l'Odyssée ? la Peur avec Shining ? le Viet-nam avec Full Metal ?
Mon choix se porte sur cette scène des "Sentiers de la gloire"... où il a exprimé sans violence l'absurdité d'une guerre !




20 ans déjà.. un 'Maître' du 7 ème Art tirait sa révérence !
 Lu 8256 fois - Date 07/03/2019 
News de geka
suivre
     share tweet  


Une femme Libre, Melina Mercouri !


S'il est une femme "Libre" à qui l'on se doit de rendre hommage, c'est bien celle-ci !
Melina MERCOURI
qui nous quittait il y a 25 ans aujourd'hui, en plus d'être une sublime femme était une véritable artiste et une véritable combattante !
Son premier film : Stella, femme libre (1955)... son dernier film : Cri de femmes (1978)...

Elle rencontre "Celui qui doit mourir" en 1956 - son amour de toujours Jules DASSIN
Je pourrais parler d'elle pendant 4 jours plein ! et puis je cesserais le cinquième jour, parce que... Jamais le dimanche (1960)


Une femme Libre, Melina Mercouri !
 Lu 6342 fois - Date 06/03/2019 
News de geka
suivre
     share tweet  






Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma

Star Wars: L'Ascention de Skywalker Star Wars: The Rise of Skywalker
Star Wars: L'Ascention de Skywalker
Nicky Larson et le parfum de Cupidon Nicky Larson et le parfum de Cupidon
Nicky Larson et le parfum de Cupidon
John Wick 3: Parabellum John Wick 3: Parabellum
John Wick 3: Parabellum