Films Cinéma et TV sur notreCinema
5

L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
10
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteurs
2
Vidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
2
Créer mon compte / Me connecter   
followinstasearch

News Fil twitter Hommages Festivals RSS 
News

La juge d’instruction Anne Gruwez est montée sur scène pour la remise de la récompense au César


Ni juge, ni soumise (2016) de Jean LIBON et Yves HINANT à remporté le César du Meilleur Film Documentaire. Contrairement à la soirée des Magritte, la juge Anne Gruwez a accompagné les deux réalisateurs sur scène. Tunique grise sur un pantalon de training, collier vert autour du cou et rouge autour des chevilles, la juge d’instruction a pris la parole : “Le dernier mot est pour moi. Pour remercier de tout mon coeur ceux qui nous ont entourés. Ils ont un avenir grâce à nous si nous le voulons avec eux.”

A noter aussi, que le chef opérateur belge Benoît DEBIE a remporté le César de la meilleure photographie pour son travail sur Les Frères Sisters (2018) de Jacques AUDIARD. Il s’agissait de la première nomination du directeur de la photographie liégeois aux César, ainsi que de sa première collaboration avec Jacques Audiard.


La juge d’instruction Anne Gruwez est montée sur scène pour la remise de la récompense au César
 Lu 322 fois - Date 23/02/2019  - Plus d'info sur le festival
News de Texas Bronco
suivre
     share tweet  


avt premiere mazarin de aix comme si de rien n etait le 21/02/19


Eva Trobisch est venue présenter le film comme si de rien n'était (Alles Ist Gust) pour un premier film c'est un coup de maitre,elle a raflée tous les prix (meilleur premier film,festival de Locarno,meilleure actrice pour Annika blendl,festival de Marrakech,prix de la critique et meilleure actrice,festival de Munich,grand prix et meilleure actrice,festival d'Angers). Le film est bien réalisé,c'est son premier film,comme on voit sur europa source,le scénario et la mise en scène sont tout en retenue.Un film plus puissant qu'il n'y parait.Pour le synopsis voir la fiche de notre cinéma.A voir le 3/04/19


 Lu 331 fois - Date 23/02/2019  - Plus d'info sur le film Alles ist gust
News de costa
suivre
     share tweet  


Jacques becker... hommage


Jacques BECKER
Autour de ce grand réalisateur, une ronde de noms célèbres s'effectue.. Cézanne, Renoir, Prévert, Wiener, et également Henri-Georges Clouzot qu'il défendra devant une "commission d'épuration" !
Son regard sur la Société devrait être montré en exemple aujourd'hui, la paysannerie ... entre un "Goupil mes sous" et un "Goupil Mains rouges"... et bien d'autres "Goupil"..
Un couturier et ses "Falbalas" .. Les "priorités" d'un couple "Antoine et Antoinette"..l'Amour ou le pognon gagné à la loterie... ""Touchez pas au grisbi" !! la suite de la phrase est plus célèbre, car prononcée par des "Tontons" !! et cette ""pute""" pardonnez l'expression, Simone, notre Simone..
Casque d or (1952)
Mon hommage Jacques



Jacques becker... hommage
 Lu 988 fois - Date 21/02/2019 
News de geka
suivre
     share tweet  


Décès de Claude GORETTA, réalisateur de 'La Dentellière'


Le réalisateur suisse Claude GORETTA est décédé le 20 février à l'âge de 89 ans. Né à Genève, il était aussi producteur et scénariste.
Claude Goretta avait reçu le Prix du Jury au Festival de Cannes pour "L’Invitation" (1973) avec Jean-Luc BIDEAU, mais c'est en 1977, que son fameux "La Dentellière" avec la toute jeune Isabelle HUPPERT repartait de Cannes avec le prix du Jury Œcuménique.
Proche de son compatriote Alain TANNER, il avait donné un nouvel élan au cinéma suisse.
On lui doit au cinéma notamment "Pas si méchant que ça" (1974), "La Provinciale" (1981) avec Nathalie BAYE. Commençant sa carrière par le documentaire, il avait aussi de nombreux téléfilms à son actif parmi lesquels trois "Maigret" ("Maigret et la Grande perche", Maigret et les caves du Majestic" et "Maigret a peur"), "Le dernier été" (1997) avec Jacques VILLERET et Catherine FROT,, "Thérèse et Léon" (2000) avec Claude RICH, "Sartre, l'âge de la passion" avec Denis PODALYDÈS et Anne ALVARO.
Claude GORETTA


Décès de Claude GORETTA, réalisateur de 'La Dentellière'
 Lu 1012 fois - Date 21/02/2019 
News de carre 63
suivre
     share tweet  


décés de Serge Merlin le 16/02/19


Serge Merlin était connu au theatre,mais il faisait du cinéma depuis 1961 Premier film Sanson d'Andrzej Wadja avec lequel il tournera deux autres films (un amour en Allemagne et danton),en 1968,La louve solitaire,puis sous la direction de Marc Caro et Jean Pierre Jeunet la cité des enfants perdus°,il sera connu du grand public en 2001 grace à Jean Pierre Jeunet pour le destin fabuleux d'amèlie poulain,le dernier film de Serge Merlin remonte à 2018 (Un peuple et son roi).Il vient de tirer sa révérence le 16 fevrier 2019 à l'age de 86 ans.
Je l'avais rencontré au tnt de Toulouse fin des années 96/00°.Il m'avait dédicacé l'affiche du film la cité des enfants perdus.Au revoir l'artiste


 Lu 2373 fois - Date 18/02/2019 
News de costa
suivre
     share tweet  


Décès de Serge Merlin, grand acteur de théâtre devenu célèbre pour avoir joué Raymond Dufayel dans 'Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain'


Grand comédien de théâtre ayant joué entre autre sous la direction de Patrice Chéreau, Matthias Langhoff, André Engel, Alain Françon, et marqué à jamais par ses deux interprétations du "Roi Lear" de Shakespeare, Serge MERLIN a également tourné dans une vingtaine de films dont les plus connus sont ceux de Jean-Pierre Jeunet: "La Cité des enfants perdus" et surtout "Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain" où il interprétait Raymond Dufayel, le voisin atteint de la maladie des os de verre. Il est mort samedi 16 février 2019 à l'âge de 86 ans.


 Lu 2963 fois - Date 17/02/2019 
News de rosalie210
suivre
     share tweet  


avt premiére au cézanne de aix le 15/02/19/ mon bébé


Sandrine Kiberlain qui a obtenu le prix d'interprétation féminine au festival de l'alpe d'huez et le grand prix,avec la réalisatrice Lisa Azuelos sont venus a aix qui est la première ville de France ou l'on pouvait voir le film.
C'est une réussite,aucun temps mort,de bonnes séquences,a noter Victor Belmondo dont son grand père est Jean Paul Belmondo.Il joue très bien ainsi que Thais la fille de Lisa Azuelos
le film sort le 13 mars à voir


 Lu 3350 fois - Date 16/02/2019  - Plus d'info sur le film Mon Bébé
News de costa
suivre
     share tweet  


décés de Bruno Ganz à zurich le 16 Février 2019


le grand acteur Bruno Ganz vient de tirer sa révèrence le samedi 16 fevrier 2019 (1941/2019)
j'avais eu l'occasion de le rencontrer à cannes pendant le festival.Il était sympathique,un grand acteur qui a été fais chevalier de la légion d'honneur. 3 films avec Wim Wenders (si loin si proche,les ailes du désir,l'ami américain) le premier film de jeanne moreau(lumiére) et la chute,la marquise d o de rohmer.Salut l'artiste


 Lu 3348 fois - Date 16/02/2019  - Plus d'info sur le film Si loin, si proche!
News de costa
suivre
     share tweet  


Hommage à Bruno Ganz: La lettre de Laetitia Masson (2016)


"J'ai mis du temps à comprendre ce que représentait pour moi Bruno Ganz. Je le voyais flou. Un soir je rentrais dans la nuit après un rendez-vous avec Marina Hands qui a été sa partenaire dans un film de Patricia Masuy ["Sport de filles"]. Elle non plus n'arrivait pas vraiment à parler de lui. Il était resté une sorte de mystère. La veille, j'avais vu André Wilms qu'il a eu souvent comme partenaire au théâtre. Il était en train de mettre en scène une pièce de Fassbinder. Il n'avait pas du tout à tête à me faire le portrait de Bruno Ganz. Je rentrais donc dans la nuit, prise d'un accès de mélancolie. J'avais d'abord eu envie d'écouter Jean-Louis Murat, comme toujours.
"Ami, Amour, Amant".
Parce que c'était ça pour moi en premier mon idée de Bruno Ganz. Ce qui m'avais toujours frappé chez lui, c'était la douceur de son visage. Un visage comme une page blanche. L'ami idéal. Mais avec le sourire de quelqu'un qui sait. Il sait que tout peut arriver, que tout peut mal tourner et qu'on peut espérer, qu'on peut relativiser et même qu'on peut aimer. Donc Bruno Ganz n'était pas loin non plus d'être l'amour idéal. On le regarde faire l'ange et on voudrait l'avoir sur notre épaule. On le regarde caresser un pied et on pense aussi à lui comme amant.
"L'Ennemi"
Sauf que Bruno Ganz, ce n'était pas que ça. Finie la douceur, finie la page blanche, tout vire au noir. Une simple moustache et on comprend que Bruno Ganz est un acteur multiple. On voit les nuances de l'ombre qu'il est capable de donner, on voit la palette du monstre qu'il convoque en lui.
"L'Agent double"
C'est ça pour moi Bruno Ganz et c'est ça qu'il a joué. Les types qui convoquent les vampires, les types qui hésitent entre le bien et le mal, les types sympas qui deviennent des meurtriers. Il aurait été parfait dans les histoires de John Le Carré, il aurait pu jouer tous ses espions, incarner George Smiley, le gardien de la nuit et d'autres, tous ces types insondables, invisibles, insaisissables comme semble l'être l'acteur lui-même. Mais moi, je voulais le saisir, je continue à rouler. De plus en plus mélancolique, prête maintenant pour David Bowie. La musique a commencé et j'ai repensé à tous ces films singuliers que Bruno Ganz a traversé, et en particulier à celui contemplatif, méditatif, libre, moderne d'Alain Tanner. Et c'est là, grâce à David Bowie donc, que j'ai compris.
"Black Star"
Pour moi, Bruno Ganz est une étoile noire, un type qui ne brille pas, un type des profondeurs, l'homme idéal pour jouer l'homme ordinaire, un homme de l'intérieur, grave sans gravité, avec ou sans qualités, un homme pour tous les espaces et pour tous les temps. Un homme dont mon père m'a fait remarquer l'autre soir qu'il n'était pas sans ressembler à Jacques Rivette, sur certaines images du cinéaste à qui appartenait une belle partie de Paris. Alors, cher Bruno Ganz, vous reliez pour moi les points d'une voûte céleste musicale et cinématographique éternelle et inspirante et je vous remercie."
Laetitia Masson, Blow Up, Arte


 Lu 3303 fois - Date 16/02/2019 
News de rosalie210
suivre
     share tweet  


Décès de l'acteur BRUNO GANZ


L'acteur suisse Bruno GANZ est décédé ce samedi 16 février 2019 à ZURICH.
Son rôle le plus célèbre est Adolf HILTER dans "La chute'.
Qu'il repose en paix (GANZ) et non celui qu'il incarnait.


Décès de l'acteur BRUNO GANZ
 Lu 3283 fois - Date 16/02/2019 
News de petitda46
suivre
     share tweet  






Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma

Solo: A Star Wars Story Solo: A Star Wars Story
Solo: A Star Wars Story
Mission Impossible : Fallout Mission: Impossible – Fallout
Mission Impossible : Fallout
Nicky Larson et le parfum de Cupidon Nicky Larson et le parfum de Cupidon
Nicky Larson et le parfum de Cupidon