Films Cinéma et TV sur notreCinema
L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
10
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   
followinsta
Rechercher une série ou un téléfilm : Tous
Fiches mises à jour
  Forum TV 
Ces jours ci à la TV Voir +  Ajouter
Coup de foudre chez le Père Noël  
Un gentil film sur le thème de Noël. Bon ! Je ne sais si celui-ci restera dans les "classiques" du genre à l'avenir, mais il a le mérite d'exister et de m'avoir distrait... et qui sait ? M'avoir fait retrouver "l'esprit de Noël" ?
image de Coup de foudre chez le Père Noël
 Lu 1686 fois       


Le Bureau des légendes  
Cette série est d'abord servie par un scénario "hors classe" : outre une intrigue prenante au sein de la DGSE, l'ensemble baigne dans une semi-réalité qui nous immerge à la fois dans un univers d'homme ordinaire et mais également, dans un environnement professionnel hors du commun qui mêle entrainement physique et mental et mission très dangereuse.
Mais cette série est surtout servie par des acteurs formidables tant dans leur diversité de jeu (tension extrême, humour à la machine à café...)que dans le rapprochement d'acteurs jeunes (Sara Giraudeau) et d'expérience (Darroussin, Kassovitz).
Ce fut pour moi un réel plaisir de suivre cette équipe avec laquelle on s'attache réellement. Sans dévoiler la fin, tout est ouvert pour une autre saison que j'attends, personnellement, avec impatience.
image de Le Bureau des légendes
 Lu 909 fois       


Piégés  
Le début de ce téléfilm est particulièrement accrocheur, notamment les premières scènes, le spectateur est d'emblée mis dans le vif du sujet et c'est appréciable. Le rythme de la fiction n'est ni trop lent, ni trop rapide laissant place au déroulement de l'histoire. La réalisation et le scénario sont bons, permettant de s'attarder sur la psychologie des personnages et au contexte particulier dans lequel ils se trouvent et évoluent. C'est en cela que le téléfilm nous offre une réflexion sur la morale de diverses façons permettant la projection du spectateur qui peut s'interroger sur ses propres réactions et actes, en conséquence sur sa propre morale.

Au niveau casting, comme d'habitude Odile Vuillemin excelle dans les rôles dramatiques, elle est toutefois bien accompagnée par Thierry Neuvic, à ne pas oublier aussi les seconds rôles plutôt bons.

Dans les points négatifs, on regrette l'utilisation de raccourcis dans le scénario pouvant parfois impacter la crédibilité de certaines scènes par exemple la découverte du pourquoi et du comment par le personnage principal à travers un article. La finalité de l'histoire me laisse un peu sur la faim en laissant une impression de "tout ça pour ça".

Pour résumé, le téléfilm nous offre un regard pertinent sur la morale (de chacun) et on retiendra que tous, ont choisi l'argent et n'ont pas su saisir la deuxième chance qu'il leur était offert, à voir, question de moralité, de peur, d'envie ou d'être dos au mur ... ?
image de Piégés
 Lu 1925 fois       


Les 4400  
Une très bonne série qui commençait à s'essouffler à partir de la troisième saison.

La saison 1 est très courte (6 épisodes) mais promets une série captivante et ouvre des portes que nous sommes prêts à franchir dans les saisons suivantes. Les acteurs en présence sont très agréables à suivre (surtout la mignonne Conchita CAMPBELL qui a un rôle déterminant dans ces 6 premiers épisodes, rôle dont elle s'acquitte avec brio) et la production ne lésine pas à faire appel à des pointures telles que Joel Gretsch et Peter COYOTE. Leurs partenaires de jeux ne sont pas en reste et on s'attache vite à leur personnage. Alléchantes.

La saison 2 affine les personnages et alourdit le mystère des 4400, tout en présentant quelques cas de pouvoirs d'entres eux. Cependant, elle apaise mes craintes de voir une série qui prendrait un cas dans chaque épisode. La transition entres les épisodes reste un fil conducteur qui permet de multiples possibilités bien plus intéressantes. Les revenants, comme ils sont appelés sont le mécanisme du futur pour annihiler une menace qui pèse sur la race humaine et cette deuxième saison s'achève par le démantèlement d'une hiérarchie politique qui avait tenté de diminuer considérablement les pouvoirs des 4400. Mais le message est clair : la guerre ne fait que commencer. Toujours très captivant.

La troisième saison montre des signe (légers) d'essoufflement. Pas énorme, mais certains épisodes ne sont pas aussi captivants et l'intrigue principale a pris une telle ampleur que tout ce qui ne s'y rattache pas directement devient presque sans intérêt. Par contre, ce qui y est lié met parfois les nerfs à rude épreuve. Pour le spectateur, cette intrigue qui semble tournée en rond et ces épisodes qui ne révèlent pas grand chose par rapport à ce qu'elle soulève comme questions vont sonner le glas d'un intérêt décroissant. Pour ma part, j'aime beaucoup.

On commence à avoir des épisodes un peu ennuyeux dans cette dernière saison, ce qui expliquerait le désintéressement du public. On tombe parfois dans un n'importe quoi pathétique (l'épisode où Tess fait danser les clients d'un troquet par exemple ou celui où ils sont bloqués dans le bâtiment du NTAC). On devine que les scénaristes n'ont plus rien à dire et que la série est sur le point de se terminer. Quoi qu'il en soit, même si elle est un peu expéditive, la fin est assez bien trouvée, laissant une porte entrouverte à une éventuelle suite, qui ne viendra pas.

Cette série est intéressante pour son coté fantastique (des êtres humains qui développe des capacités exceptionnelles) et son intrigue quelque peu complexe mais qui se tient. On ne peut négliger le pouvoir attachant de ses personnages, interprétés de manière convaincantes par un casting très agréable allant des plus connus Joel Gretsch, Peter COYOTE et Jeffrey Combs (sa promicine ne vous rappelle rien?) au moins connus Jacqueline McKenzie, Patrick Flueger et Chad Faust en passant par la mignonne et très intéressante Conchita CAMPBELL ou la magnifique Megalyn Echikunwoke. On notera le passage éclair de quelques noms tels que Glen Morshower ou la Charmante Penny Johnson Jerald, tous deux découvert (par moi en tout cas) dans la série "24 heures chrono".

Une série qui se suit de manière très agréable, même si sur la fin ça commence à tourner en rond. Il est impossible de ne pas y voir une parabole contre le pouvoir et l'argent face à une population prête à tout pour inverser la donne. Laissons de coté les quelques invraisemblances assez choquantes qui parsèment ces 4 saisons et laissez vous transporter par cette histoire captivante. Très plaisant.
image de Les 4400
 Lu 1265 fois       


Jacqueline Sauvage : C'était Lui ou Moi  
Comment ne pas être touché par ce film, cette histoire bien réelle interprétée avec beaucoup de sensibilité par Muriel ROBIN ? Pour moi, c'est impossible ! Pourquoi ? Parce que à part les sévices sexuels, enfant j'ai vécu dans une terreur permanente car l'homme dont je porte le nom a fait subir les mêmes faits qui sont énumérés dans ce film. A chaque image de violence psychologique ou physique vis à vis de cette femme, je revoyais avec effroi et une boule au ventre ce que ma pauvre mère a vécu toute sa vie. Heureusement pour elle, il a rencontré une autre femme et a divorcé. Ce fut un soulagement immense pour moi. Mais pour ma maman le mal était fait et de manière incompréhensible, elle en souffrit, s'est sentie abandonnée après tout ce qu'elle avait accepté de sa part. Ce sont des souvenirs qui ne s'effaceront jamais ! Et malgré cela, sa propre famille prit encore sa défense, rendant responsable ma mère de cette attitude. Aujourd'hui, maman est décédée et j'ai coupé les ponts avec cette famille. Quand à moi, pendant très longtemps, je me suis senti coupable de ne pas être intervenu. Je porte cela comme une plaie ouverte qui ne se refermera jamais.
image de Jacqueline Sauvage : C'était Lui ou Moi
 Lu 2048 fois       







Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma

Solo: A Star Wars Story Solo: A Star Wars Story
Solo: A Star Wars Story
Mission Impossible : Fallout Mission: Impossible – Fallout
Mission Impossible : Fallout
Nicky Larson et le parfum de Cupidon Nicky Larson et le parfum de Cupidon
Nicky Larson et le parfum de Cupidon